Un blog Transilien pour Île-de-France Mobilités

Retour sur la soirée du 17 fevrier

Bonjour à tous,

J’ai bien pris connaissance de tous vos commentaires  et de vos incompréhensions. Je comprends vos réactions et nous sommes conscients que vos déplacements ont été très compliqués hier soir. . Vous avez raison cette situation nécessite des explications. Par conséquent j’ai souhaité vous faire un point sur la situation d’hier soir.

Je vais donc tenter de vous répondre à l’aide des informations dont je dispose.

Pour rappel, juste après midi, un obus de la Seconde Guerre Mondiale a été découvert lors de travaux à Noisy le Sec.

En raison de la situation de l’engin explosif au milieu des voies et pour permettre l’intervention des services de déminage, les circulations ont été interrompues sur les lignes E et P ainsi que sur le TGV EST. Progressivement des navettes trains ont été mise en place sur les portions de lignes qui le permettaient, pour acheminer les voyageurs jusqu’en toute fin de soirée. Nos équipes et des volontaires ont été déployés en gare pour vous assister dans la poursuite de votre voyage.

L’engin a été neutralisé à 23h35, avec l’aide des artificiers, des services de police et de la préfecture qui coordonnaient l’opération.

Les installations ferroviaires ont ensuite été vérifiées. Les rames ont été remises en place à partir de 2h15

De ce fait le trafic a repris ce mercredi 18, avec néanmoins des trains courts et des suppressions sur les lignes E et P.

 

La situation d’hier était EXCEPTIONNELLE, ce n’est pas une portion de ligne qui était interrompue mais toute la ligne du RER E et toute la ligne P  ainsi que les trains « grandes lignes » (TGV est, Intercités, TER…) qui passent par Noisy

Des cellules de crise, nationale et régionales étaient en place et nos décisions ont tout du long été prises en collaboration la Préfecture de Police et les représentants du préfet, qui coordonnaient les opérations de déminage et celle liées à l’établissement du périmètre de sécurité de 500m qui a été défini, mais également de nos moyens humains et matériels à « l’instant T ».

Voici donc les moyens qui ont pu être mis en place relativement à cette situation:

Les navettes ferroviaires :

Des navettes ferroviaires  ont été organisées. Elles effectuaient des allers et retours, il était donc impossible de vous donner des horaires précis d’arrivée et de départ.  Ce ne sont pas des dessertes habituelles,  il a donc fallu  les mettre en place avec les moyens dont nous disposions (trains et conducteurs)

Voici les navettes qui ont été mise en place:

– Meaux /Bondy
– Meaux Château
– Provins / Gretz
– Tournan Val de Fontenay
– Haussmann / Magenta

Aucun bus de substitution ne pouvaient se substituer à ces navettes ferroviaires pour plusieurs raisons:

Lorsque nous commandons en urgence des bus, il y a un délai à prévoir pour qu’il puissent se rendre dans les gares.

En heure de pointe la circulation dans Paris et en Ile de France est très compliquée (certains d’entre vous en ont d’ailleurs fait l’expérience avec les bus de lignes régulières)

Enfin aucune compagnie de bus n’est en  mesure de nous fournir une quantité suffisante de bus. En effet un bus c’est 100 places assises et debout, un car c’est 55 places assises tandis qu’un RER c’est en moyenne 2000 places en fonction du matériel utilisé.

Les compagnies autocaristes sont par ailleurs soumises à des contraintes,  les bus urbains n’ont pas l’autorisation d’emprunter les autoroutes et autres voies rapides. Les cars eux peuvent circuler sur les autoroutes et voies rapides uniquement avec des passagers assis.

L’information voyageurs:

A la lecture de vos commentaires j’ai constaté que certains d’entre vous ont été parfois désemparés face à l’information donnée.

Nous avions de nombreux agents et volontaires dépêchés en gare pour vous aider dans vos déplacements et vous orienter  sur les itinéraires de substitution. Les annonces et les affichages en gare, tout comme les annonces à bord  pour les premiers trains touchés ont été régulièrement mis à jour.

Des informations étaient également disponibles sur:

le Site internet SNCF Direct

Les applications SNCF sur smartphones avec le:

 

Quelles ont été les informations qui  vous ont manqué ?

N’hésitez pas à être précis, vos témoignages nous sont très utiles, car nous effectuons actuellement un retour d’expérience qui nous sert à tirer les enseignements à l’issue de cette situation perturbée.

 

 

 

 

 

 

 

 

38 commentaires pour “Retour sur la soirée du 17 fevrier”

  1. nathg dit :

    Bonjour et merci pour ces infos, pour ma part, je pense que lorsque survient ce genre de problème, il faudrait quand même avertir les compagnies autocaristes afin qu’elles puissent prendre leur dispositions, car beaucoup hier n’ont pas voulu emprunter les navettes ferroviaires, trop de détour pour les atteindre ….. Emprunter la ligne A du RER a été plus simple pour moi puisque je rejoignais ensuite la ferté sous jouarre par le bus et d’ailleurs vu la foule hier à Chessy je pense que nous avons tous eu la même idée. De plus les pauvres chauffeurs qui assuraient leur service le plus normalement du monde ont été étonnés par cette affluence et n’étaient même pas au courant qu’il y avait un problème sur la ligne P. Un point qui devrait faire l’objet de vos prochaines réunions de gestion de crise ??? même si tout ça est une histoire de gros sous il faudrait quand même y réfléchir car je vous assure qu’hier à Chessy c’était lamentable…….

  2. captainboeingPasser en mode normal dit :

    A vous lire, ce n’est jamais de votre faute. Reprenons…vous n’y êtes pour rien dans la découverte d’une bombe le long des voies ferrées, je vous l’accorde, mais pour le reste:
    – Les alertes applis ont commencé vers les 14h00, n’allez pas me dire qu’entre 14h00 et la fin de soirée, aucun bus ou cars n’étaient disponibles ou n’avaient le droit de rouler sur une autoroute.
    – Vous êtes dépendants des directives de la préfecture, mais à vous lire, c’est la première fois que vous interrompez la circulation et que vous découvrez le monde de l’organisation dans l’urgence.
    – et le pompon pour la fin: si vous n’avez pas compris les consignes données par les agents ou les panneaux qui racontent n’importe quoi, abonnez-vous à Twitter et cette fabuleuse appli vous raménera à la maison.
    Bref, c’est de notre faute, celle de la préfecture, du pilote du bombardier anglais il y a 65 ans mais pas de la votre. Très fort !

    • Momiji dit :

      Tout est dit… On veut bien admettre qu’il il y a un certain délai avant la mise en place d’autocars mais, pour avoir connu une situation similaire avec la ligne A du RER (oui, là on parle de millions de voyageurs potentiels) il y a quelques années, des bus de remplacements avaient été mis en place assez rapidement (suite à une rupture de caténaire) pour contourner uniquement la zone touchée… C’était plutôt efficace ! En tous cas bien plus que de demander (à gare de l’Est) aux gens d’aller à Marne la Vallée où AUCUNE solution n’était réellement en place… Parce que vous avez simplement déplacé le problème de milliers de voyageurs de vous (SNCF) au PEPs ! Les conducteurs de bus n’étaient même pas au courant.
      Quelle coordination aviez vous avec ces transporteurs ? Pourquoi ne pas avoir utilisé le service de bus de la SNCF Keolis pour compléter l’offre ? Pourquoi ne pas avoir mis en place des itinéraires de bus de contournement simples ?
      Hier, la circulation en région parisienne était moins étoffée qu’habituellement, c’est l’effet « vacances ». La simple consultation des compagnies prévoyant la fréquentation routière vous aurait permis d’établir qu’il y avait possibilité de faire partir des cars sans problème majeur, surtout qu’on parle là de la Gare de l’Est, toute proche du périph et des autoroutes… Même en n’ayant pas habité longtemps en région parisienne je le sais !
      Le gros problème, c’est simplement qu’aucune solution n’a réellement été apportée. Je n’imagine même pas les personnes bloquées à Chessy après 21h17 pour aller à Lagny alors que plus aucun bus ne s’y rendait directement jusque 0h45… Les petites plaquettes que possédaient les gilets rouges en gare indiquaient bien d’aller jusque Chessy prendre un bus (à 18h30 en tous cas).
      Qu’avez vous proposé pour les personnes arrivées à Chessy ?

  3. Sébastien B dit :

    « Nos équipes et des volontaires ont été déployés en gare pour vous assister dans la poursuite de votre voyage. »

    Des volontaires ? Personnellement, j’ai principalement remarqué la meute de gendarmes mobiles en garde l’Est. Je n’avais pas connaissance que ces militaires avaient pour fonction de nous assister : leur mission principale, c’est pas le contrôle des foules (à la matraque et au gaz lacrimogène) ?

    Bref, on nous assimile à des délinquants à mater alors que nous sommes les uniques victime de cette déroute. C’est affligeant.

  4. Olivier Royer-Perez dit :

    Bonjour,
    Admettons pour la gestion de crise « à l’instant T ». Et encore…
    Pour ce matin, soit près de 20 h après l’événement, ce n’est pas le manque mais l’exactitude des informations qui pose problème (avec l’habitude, les alertes de quelques sortes mettent la puce à l’oreille, malheureusement), faut-il plus d’une heure aux agents pour poster sur l’appli ou les réseaux sociaux?
    Et la question demeure : malgré la contribution de Sébastien B à mon post de ce matin que je trouve plus que censée, la SNCF aura-t-elle le courage de le reconnaître?
    Je travaille aussi pour l’Etat dans un domaine où des engins de guerre sont très régulièrement exhumés, je n’imagine pas les conséquences si la réaction était du même acabi et que nous impacterions autant d' »usagers »…

  5. Carinne77 dit :

    Je ne pense pas que soit la faute de Laetitia quand même 😉

    Que les instances dela SNCF soient incapables de gérer les problèmes ce n’est pas vraiment un scoop non plus hélas. Le scoop c’est de s’être retrouvé avec l’ensemble des usagers du Transilien ligne P, et il semble que nous soyons de 370.000 et 500.000 personnes larguées à Paris le soir sans aucun véritable moyen de substitution pour rentrer chez nous, ni aucune proposition de logement sur place ! Et là ce n’est pas que la SNCF.

    Le coup du RER A ils nous l’ont déjà fait , et à chaque fois c’est la même chose. En fait, ils se débarrassent de nous dans les autres gares. Sûr que même serions nous que 10.000 emmerdeurs; 10.000 emmerdeurs en colère c’est mieux de leur faire croire qu’ils vont trouver leur salut…..très loin de la gare de l’Est. Et je vous signale que les pires menteurs sont les hommes de la « sécurité » 😀

    Par contre, personne ne semble se poser la question de ce que faisait cette bombe à cet endroit depuis près de 70 ans. Ce terrain n’a pas été déminé après la guerre ? Depuis les trains ont circulés, des travaux ont été faits !
    Finalement, nous avons encore de la chance que le bazar n’ait jamais explosé, d’autant que vu l’ambiance actuelle ont aurait bien vite mis ça sur le dos de terroristes.

    Je vous rappelle le message préféré de la SNCF qui nous est rebâché avec de nombreuses variantes : POUR VOTRE SECURITE…………. 😀 Et bien, il semble que nous roulons soir et matin sur un terrain qui pourrait bien être miné ! Et ça je ne trouve pas ça drôle du tout

    • captainboeingPasser en mode normal dit :

      Carinne, Malheureusement, des bombes, il y en a encore partout. Les plages de Normandie en sont truffées, celles de Méditerranée aussi, les massifs dunaires, que sais-je…La seule solution POUR VOTRE SECURITE, c’est d’établir un relevé topographique des bombardements en France depuis que l’aviation existe et d’éviter ces zones 🙂

    • Olivier Royer-Perez dit :

      Et comme les voies de chemin de fer sont intimement liées aux objectifs de bombardement…

    • carinne77 dit :

      Raison de plus pour s’assurer un vrai déminage non ?
      Bon, ça c’est de la logique féminine. C’est vrai que la logique masculine est plutôt dans l’enfouissement des problèmes, ce qui n’est guère un scoop non plus 😉

    • captainboeingPasser en mode normal dit :

      La logique de l’enfouissement cérébral me parait un peu court comme argument. La France a été bombardé pendant près de 5 ans, on en retrouve quasiment quotidiennement sur les chantiers. A Noisy, c’est la faute à pas de chance. Si ça se trouve, on fond de votre jardin, vous avez un explosif sans le savoir. Il y a eu de nombreuses campagnes de déminages après la WW2 mais on ne peut pas non plus ratisser les 640.000 km² de notre pays.

  6. Emile dit :

    Arrête de faire les pleureuse comme ça. moi j’ai suivi ce que l’agent de la SNCF ma dit pour que je rentre chez moi a provins, certes ça a mis un peu plus de temps que prévu au lieu d’arrivé a 19h chez moi, ba je suis arriver a 20h. Mais tout les infos qu’on ma fournie pour rentre chez moi étais clair et précis.

    Vous savent pas écoute ni lire un plan correctement et vous rejeté la faute sur la SNCF c’est trop facile.

    Mais la prochaine fois demande a la SNCF de mettre en place des avion ou en mieux des téléporteurs.

    • Azatoth dit :

      Pour répondre à Emile et Matthieu : ce n’est pas parce que vous avez eu de la chance que les autres sont censés ne rien dire. Je suis parti de Paris à 17 heures. Arrivé à 21 heures. Bref, passons.

      Evidemment, et personne d’honnête ne peut dire le contraire, il y a eu un gigantesque problème de gestion de la SNCF. J’ai été mis au courant par un ami avant même vos alertes infos, bien tardives. A quoi sert-il d’avoir un site internet, une application mobile, des écrans et des agents si vous gardez vos informations ? Alors oui, la bombe, on est d’accord, c’est pas vous. Mais le reste ?

      Affréter des bus aurait été le minimum du respect envers le clients, mais on sait bien que ce n’est pas le respect, mais l’argent qui compte aux yeux de la SNCF. Comment en vouloir aux gens qui frappent un agent quand ils viennent de passer 5 heures dans un train mal chauffé, sans informations, sans considération, parfois même parqués par la police comme certains, dont moi, peuvent en témoigner ? Réaction stupide mais humaine. Même les Emile et les Matthieu le reconnaîtront.

      Donc oui la SNCF vous prend pour de la marchandise (peut-être même un peu moins, les trains de fret roulent mieux que les nôtres et parfois en priorité sur les voies…) Mais je tiens à préciser que je suis tombé sur des « gilets rouges » très sympathiques, qui faisaient leur possible en appelant même de leur téléphone perso pour avoir des infos plus précises. De même avec une standardiste du numéro d’info de la SNCF, qui a pris le temps de me donner les différents itinéraires, et a eu l’intelligence de ne pas juste me renvoyer dans un cul-de-sac vers des bus bondés.

      Au final, ce sont les « vrais » gens de la SNCF/RATP qui en prennent plein la face, puisqu’ils sont le seul contact humain que l’on peut avoir. C’est à vous de remonter nos récriminations, chaque jour s’il le faut, et je vous assure que si vous faisiez grève un jour pour le respect des usagers, je passe à la gare vous payer un coup.

  7. Patty L. dit :

    Bonjour,

    Je voudrais vous faire part de mon mécontentement concernant la journée d’hier et vous signaler qu’il y a vraiment un gros problème de communication et d’information.

    Prenant le métro dans le sud de Paris, à aucun moment on ne nous signale un quelconque problème en gare de l’Est. Je me dirige donc vers celle-ci où je découvre qu’il n’y a aucun train pour Meaux, toujours sans savoir pourquoi. Je vais donc à Gare du Nord pour rejoindre l’est par le rer E, et là, je découvre un rideau de fer baissé, et un panneau indiquant que depuis 20h (je suis arrivée à 20h10!) le trafic est interrompu à cause de la découverte d’un obus à Noisy. J’apprends en fin de soirée qu’en réalité l’obus avait été découvert le midi et non le soir… Prenez-vous les voyageurs pour des idiots?

    Du coup direction le B, puis le A (sur lequel il y avait également des problèmes) pour rejoindre finalement la banlieue Est.
    J’ai mis très exactement 2h pour rentrer chez moi tout ça parce que je n’ai pas eu la bonne information au bon moment. Si dès le départ j’avais été avertie des soucis sur les lignes P et E, j’aurais pris le A et serais arrivée à un horaire correct pour récupérer un bus ensuite, etc… Car passée une certaine heure les passages sont beaucoup moins fréquents.

    LES ECRANS SERVENT A INFORMER LES GENS, MERCI DE LES UTILISER!!!

    Concernant le rer A, pas mieux, en arrivant à Vincennes le chauffeur nous annonce qu’il y a un voyageur malade à Val de Fontenay, que les pompiers vont devoir intervenir et que nous allons patienter un certain temps. Je descends donc de la rame pour aller prendre un bus et à peine arrivée en haut des escaliers, j’entends le train qui repart!!
    Je répète la question, prenez-vous les voyageurs pour des idiots? Clairement oui, ou alors les pompiers travaillent à la vitesse de la lumière!!

  8. Matthieu dit :

    En dépit de la réaction de tous ces simples utilisateurs du Système, je tenais simplement à remercier les services ferroviaires pour leur gestion de la crise car en ce qui me concerne j’ai suivi les instructions données nous invitant à utlliser les RER A et E et je suis rentré à bon port avec un retard acceptable compte tenu des incidents. Au gens de s’adapter et de prendre leur mal en patiente surtout quand leur sécurité est en jeu !

  9. Cornec dit :

    Bonsoir des navettes routières entre provins et gretz ??? Cela n a pas été annonce sur les quais via les écrans ou sonores ???? Les « clients » sont restés sur le quai …. De plus on annonçait un report sur le RER e qui était complètement fermé … Bref un commentaire sans commentaires … Une bonne soirée de galère !!!

  10. Cédric dit :

    Bonsoir,

    A vrai dire, je n’ai pas eu de soucis à rentrer chez moi. J’ai reçu la notification sur mon téléphone donc j’ai pu prévoir mon itinéraire à l’avance. Par contre, deux petites remarques.
    1) Sur les écrans de la RATP, il ne me semble pas avoir vu d’information indiquant la présence de l’incident.
    2) Sur les écrans SNCF, il aurait été intéressant d’avoir les horaires des trains modifiés. L’impression que j’ai, c’est qu’en situation très perturbée, il doit être difficile de reprogrammer le système d’information. Quoiqu’il en soit, le besoin d’une plus grande utilisation des écrans est quelque chose que j’ai déjà signalé en réunion clients.

    Bonne soirée.

  11. KvnPasser en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Effectivement comme celà a été dit, circonstance exceptionnelle qui ne dépendant de personne, il ne faut donc pas trouver de responsable ou autres de celà.
    J’aimerais juste en revanche revenir sur la gestion de cette situation, qui même avec la meilleure volonté du monde a été chaotique et catastrophique.

    En effet, à 15h, le son de cloche à GDE « tout le monde a Chessy, prennez le RER A (…) » oui mais à dès 15h30, les bus étaient saturés. Le problème s’est aggravé avec le temps passant. Les gens la connaisse déjà cette alternative, pour certaine destination, c’est la seule qui s’offre quand la P est HS.
    Je trouve ça bien que vous aillez expliquée le plus gros mystère d’hier « les bus de substitution » mais comprenez également que des conducteurs et compagnies (Marne et Morin, Peps…) qui ont du affronter une affluence anormale n’étaient pas en mesure d’acceuillir tous les passagers du A habituel, + la P et la E ! Car ce n’est pas eux de mettre de bus en plus comme ils nous l’ont indiqué et ça se comprend (enfin presque). Certains ont été insultés etc etc, + 60 places assises seulement à fréquence de tous les 15 minutes ou 20 bon c’est impossible de caser tout le monde même sur de nombreuses heures !
    De même, un bus ne peut remplacer un train, surtout en terme de capacité, je ne vous apprend rien, mais du coup bon nombre de gens ont du rentrer en covoiturage, par leurs proches ou en taxi… à leurs frais ! (croyez moi, Chessy > petit-village, le coût est exhorbitant.)
    Je vois que des cellules ont été mise en place dont régionale avec la police… Où était-elle hier à Chessy alors que de milliers de voyageurs affluaient, se bousculaient, circulation des bus perturbée… ? Là aussi un mystère.

    Tout ça pour dire que voilà ce n’était de la faute de personne ! Mais en revanche désolé de le dire niveau gestion de la crise, là sur une échelle de 1 à 10, je vous donne 2. Elle a été très très mauvaise, voire déplorable.
    Mais restons positifs après tout, la bombe a été désamorcée, et personne n’a été tuée/bléssée, le principal.

    Cordialement

  12. KvnPasser en mode normal dit :

    Je rajouterais également par un point :

    Pourquoi ne pas coopérer avec la RATP pour afficher sur leurs écrans les problèmes des lignes de RER et transilien de la SNCF ?
    J’ai parfois vu à Gare de l’est sur des écrans (niveau métro partie RATP) des annonces de perturbation pour la ligne D du RER qui est gérée par la SNCF et qui en plus de ça ne transit pas par GDE…

    De même sur les rames récentes (ligne 1,14…) et stations parfois, des annonces sont faîtes pour des lignes SNCF (RER C déjà arrivé également mais rarement sur la 14).
    Ce serait donc bien qu’on puisse être averti par ces biais là en cas de gros problèmes comme hier.

  13. dav77 dit :

    De toute l’après-midi , aucune information sur les chaines d’infos continues , concernant l’arrêt totale de la circulation des trains dans une grande gare parisienne !

    Quel aurait été leur comportement si cet arrêt avait été de la « faute » de la sncf ?
    L’info serait alors passée en priorité !
    ( voyez le traitement médiatique récent avec le rer A ; ici , on parle de réseau rer , transilien , tgv et ter )

  14. FLPasser au statut dit :

    Ca a déjà été dit, mais j’en rajoute une couche : apprenez à communiquer ! J’ai consulté trois supports différents avant de choisir mon itinéraire de secours : le site Transilien (et ses alertes sur l’application mobile) ; ce site ; le fil Twiteer de la ligne P. Le vrai problème, c’est que les informations étaient parfois différentes, voir divergentes d’un support à l’autre. Tantôt on nous annonce un rétablissement du trafic à 19h (vu sur le fil Tweeter), tantôt un retour à la normal pour le lendemain. Ici on nous propose d’aller à Bondy, là à Chessy. On a vraiment l’impression que les personnes derrière ces supports ont chacun des informations différentes. Du coup, on ne sait plus qui croire : vous, sur ce blog ? votre collègue sur Tweeter ? les annonces (qui arrivent en retard) sur nos portables ? Et ne parlons même pas des écrans dans les gares : vaut mieux ne pas les regarder…

    On pourrait aussi parler de votre jargon : je ne pense pas être plus neuneu qu’un autre, mais quand je lis « trafic interrompu jusqu’en fin de soirée », moi je comprends que le trafic pourrait reprendre en fin de soirée. En fait non, il fallait comprendre « jusqu’à fin de service ». Et je ne suis pas le seul à avoir compris de travers si j’en crois l’agent sur Tweeter qui s’est senti obligé de préciser « fin de soirée = fin de service » : preuve s’il en fallait une que votre jargon n’est pas claire pour l’usager ! Pareil avec les fameuses « navettes ferroviaires ». Je suis désolé, mais c’est loin d’être clair. Qu’est-ce que c’est une navette ferroviaire ? SI en plus on apprend qu’elle « dessert les stations intermédiaires », on commence à se poser beaucoup de questions. Pourquoi préciser « navette » ? On s’en fout un peu nous de ces précisions ! « Un train au départ de la gare de Bondy », ça fait l’affaire ! Navette, train régulier, train à étage, train diesel : tout ça nous est bien égal ! Ça roule sur des rails, c’est un train, point barre !

    Si, le plus rapidement possible et partout (y compris chez les « gilets rouges »), vous nous aviez dit simplement « le trafic est interrompu à Gare de l’Est et ne reprendra que demain ; allez à la gare de Bondy (en nous indiquant comment y aller si possible, parce qu’aller prendre le train à Bondy quand on veut aller à Château-Thierry, c’est pas très logique et évident…) où vous pourrez prendre un train qui vous emmènera à Meaux et Château-Thierry », je suis sûr que beaucoup de gens seraient rentrés chez eux bien plus rapidement et confortablement… Car je crois que votre train à Bondy, il a pas du beaucoup servir : celui que j’ai pris était quasiment vide, contrairement aux bus de Chessy, visiblement…

  15. Jéré dit :

    Bonjour,
    Il y avait un fumeur dans le train Paris-Coulommiers de 13h16 dans la deuxième voiture.

  16. Nathg dit :

    D’ailleurs est-ce que quelqu’un a emprunté ces fameuses navettes ferroviaires ???? votre avis et votre vécu m’intéresse !!!

  17. CAPELLA dit :

    Pour finir, je pense que le manque de réactivité de la SNCF est flagrant, les bus de remplacement à chessy ( et cela fait de nombreuses fois que cela arrive ) sont quasi inexistant. un bus = 47 place, la SNCF sait elle combien elle met de personne dans un train de 9 wagons, j’en doute fortement. Les maths ne sont surement pas leur fort.

    Pourquoi ne pas mettre les bus directement de la gare de l’Est ? les crises sont de plus en plus pénibles et les informations sont tous le temps contradictoire. réorganisé la SNCF oui, moins de bureaucrate et de costard/cravate et plus de gens sur le terrain et « les mains dans le cambouis ». mais cela est un problème de toutes nos administrations en général.

    Sur ceux encore un départ à 17h51 et une arrivées à 20h30, merci pour ce moment comme dirait une certaine personne.

    Bonne soirée à tous

  18. Jéré dit :

    Bonjour Laetitia,
    La rame Z50000 98H est taguée sur environ deux voitures, on ne peut voir correctement des fenêtres. La rame Z20500 26A est également taguée sur un côté d’une de ses motrices rendant les fenêtres de la salle basse et des portes des plates formes opaques. Et Paris Est voie 18 à partir de 16h20 environ il y avait déjà des squatteurs dans la première voiture de l’UM de Z20500 ils fumaient et pas que des cigarettes et d’autres avaient de l’alcool la rame à assure le train de 16h51 pour Château Thierry.

  19. Jéré dit :

    Laetitia, j’ai deux idées pour le blog de la ligne P et celui de la ligne E, il faudrait créer un rubrique « Signal matériel » ou « Signalement d’anomalies à bord » comme sur les blogs de la ligne C et de la ligne D, et il faudrait créer un espace pour les signalements, la remontée des faits sureté « Bulle sureté » comme sur le blog des lignes N et U http://meslignesnetu.transilien.com/2012/02/16/bulle-surete/. Cela serait intéressant 😉

  20. Cédric dit :

    Bonsoir,

    Pour info, le train de 20h16 (aujourd’hui) pour Coulommiers avait son SIVE réglé pour une mission de type PITU et non pas CITU.

    Je l’ai signalé au conducteur en descendant à Tournan mais il n’avait pas l’air motivé pour corriger l’info. Il est donc reparti sans rien changer.
    C’est un peu dommage, mais bon…

    Bonne soirée.

  21. Ancia dit :

    Bonsoir,
    Cette fameuse soirée a été un désastre et j’aimerai y ajouter mon commentaire en tant qu’utilisatrice quotidienne de cette ligne.

    Ce jour là, mon fils m’a prévenu du problème étant lui-même bloqué en gare de Meaux à 18h. Il a pu rejoindre la Ferté sous Jouarre grâce au transport routier régulier. J’ai donc quitté un peu plus tôt mon travail et me suis rendue à la gare de l’Est pour connaître l’itinéraire proposé et les moyens mis en place.
    Là, un agent SNCF m’indique de rejoindre Chessy car des navettes routières y sont mises en place. Confiante, je me rends à Chessy par le RER A en pensant y prendre un bus qui me ferait rejoindre la Ferté sous Jouarre.
    Arrivée sur place, je me retrouve face à une marée humaine et aucun bus… Prenant quelques renseignements auprès des forces de police et des personnes déjà présentes, je me rends compte qu’aucun moyen supplémentaire n’a été mis en place et qu’il faut espérer monter dans un bus de ligne régulière tout en sachant que plus de 200 personnes pensent la même chose.
    Vers 21h, les choses n’avaient pas progressées et j’étais encore à côté de DisneyLand en me demandant s’il ne valait pas mieux prendre une chambre…
    Enfin un agent SNCF nous informe que 4 bus ont été affrétés pour permettre aux personnes sur place de rejoindre la gare de Meaux où les trains font des navettes entre Meaux et Château-Thierry.
    Soulagement… ?? Non car 4 bus pour plus de 200 personnes… Ça va être « bagarre générale » pour monter.
    Bref coup de chance, un bus s’arrête et la porte s’ouvre devant moi, je pouvais pas le manquer.
    Contente et soulagée, je me dis qu’en 30 minutes, on devrait avoir rejoint Meaux et donc en prenant une navette, je devrais être (enfin) chez moi vers 22h. Cool… en ayant quitté le boulot à 18h15, sacrée soirée !!
    Arrivée à Meaux d’une soixantaine de personnes puisque le chauffeur n’a pas pris de personnes debout (raison de sécurité…), on se dirige tous d’un pas confiant vers les quais afin de prendre la navette.

    Surprise !! Pas de navette ! Et des agents SNCF qui nous indiquent qu’il n’y en a pas mais que les trains ont repris aux horaires réguliers entre Meaux et Château-Thierry. Soit un train à 22h16…

    Encore environ 45 minutes à poireauter sur un quai à cause d’une super organisation.
    Je suis arrivée chez moi à 22h45 soit 4h30 de trajet…

    Alors quand vous écrivez « …juste après midi, un obus de la Seconde… » et « …Progressivement des navettes trains ont été mise en place sur les portions de lignes qui le permettaient… », je suis en droit de me demander pourquoi vous n’avez pas mis en place des bus plus tôt en sachant que les personnes allaient quitter leur travail et prendre cette ligne et où été les navettes ???

    L’impression que cela donnait c’est que les agents déplaçaient le problème de la gare de l’Est, vers Chessy et de Chessy vers d’autres gares pour désembouteiller tout en laissant croire aux gens que des choses étaient mises en place.

    Aucune communication entre vos services et entre vos gares, des agents sur les quais qui se font houspiller car les usagers sont à bout.

    Certes personne ne pouvait prévoir que cet engin serait là mais, au moment de sa découverte (vers midi), vous aviez largement le temps de prévoir la sortie des bureaux au lieu de laisser s’entasser les gens et d’envoyer 4 bus en renfort à 21h.

    Nous sommes tous des usagers qui réglons nos titres de transport que vous avez baladé et fait poireauter plus de 4h à cause d’un problème d’organisation.

    Situation lamentable !!

  22. Ancia dit :

    Bonsoir,

    Autres soucis pour lesquels je me permets d’écrire à nouveau.

    Samedi 14/02, train de 18h51 à la gare de l’Est : le conducteur refuse de partir car des gamins fument dans le premier wagon. Il indique que les forces de l’ordre doivent intervenir.
    Nous prenons notre mal en patience pour en définitive entendre qu’il faut qu’on descende du train car il ne partira pas.
    Tous les voyageurs ont du attendre 1h de plus car un conducteur n’a pas voulu faire partir son train.

    Alors ok c’est chiant que des gamins fument dans le train, ok ça dérange tout le monde mais c’est pas nouveau !!

    Ce n’est pas en empêchant les gens de rentrer chez eux que le problème sera résolu !

    Prenez le mal à la racine mais ne prenez pas les voyageurs en otage !

    Vendredi 20/02, train de 19h51 à la gare de l’Est : Ce soir, comme chaque soir depuis maintenant un mois, nous avons droit à un train court soit 4 wagons, c’est vrai qu’il y a tellement peu de monde qu’il est inutile d’en mettre plus.
    Mais ce soir, c’est exceptionnel, on a droit à 3 wagons car le premier wagon est fermé.
    Vous pensez qu’en le fermant, les gamins qui l’utilisent comme fumoir vont se disperser et ne pas ennuyer les voyageurs ??

    Ben c’est loupé, ils se sont rabattus sur le second wagon et leur fumoir d’herbe pas vraiment légale me faisait suffoquer.

    Impossible d’ouvrir la fenêtre car je n’en ai pas la force et inutile de leur dire d’arrêter car c’est nous qui risquons d’en prendre plein la tête.

    Marre de tels agissements !!!

    Devons-nous tirer le signal d’alarme et mettre tout le monde en retard à chaque fois ?
    Ou allez vous régler ce problème récurent qui nous pourri les voyages ?

    • Jéré dit :

      Bonjour,
      Il faut se mettre à plusieurs pour porter plaint contre les fumeurs ça serait une belle action de groupe, il faut appeler le 3117 ils enverront la SUGE. Ces gens ne font pas que fumer, ils salissent la voiture qui devient un dépotoir ambulant, ils taguent, ils boivent il en a beaucoup avec des bouteilles d’alcool à la main, ils sont violents ils nous agressent. Moi aussi j’en ai marre.

    • AlexisPasser en mode normal dit :

      Triste tout de même que les agents de la sécurité ne sont pas capable de faire régner l’ordre.

    • Geoffroy dit :

      Bonjour,

      En fait, la question que je me posais est pourquoi condamné ce premier wagon, car cela ne dérange pas les fumeurs qui vont dans le second…
      La réponse est en fait simple (mais non donné par la SNCF), quand ça fume dans le premier wagon, ça envahit aussi la cabine du conducteur… Qui peut alors exercer son droit de retrait (car on a le droit de ne pas respirer de la fumée quand on travail).
      Résultat le train est annulé… C’est ce que vous avez vécu le 14/02… Alors que préférez vous ? 3 wagons ou pas de train ? 😉

  23. AlexisPasser en mode normal dit :

    J’ai été plutôt satisfait des renseignements obtenus à Paris Est. Je devais allé à gare du nord pour pouvoir prendre une correspondance, hors, à cette gare, ce n’est pas le même type d’agent. Mal aimable, ils se renvoient en permanence la bal. Le pire c’est qu’ils ont le toupet d’être mal aimable alors que c’est la SNCF qui est responsable de cet organisation. Je trouve ça dommage d’avoir des agents comme ça.

  24. Geoffroy dit :

    Bonjour,

    Pour la deuxième fois dans la même semaine, on a eu le droit a une avarie matériel sur la ligne Crécy-Esbly…
    Si il était drôle la première fois d’avoir comme info que le train était en réparation alors qu’on le voyait sur le quai d’Esbly, cela devient fatiguant !
    Surtout qu’il y a des choses qui pourrait être améliorer.
    La première concerne les bus de substitutions :
    – Il est dommage que les bus n’affiche même pas une petite pancarte pour indiquer que ce sont eux qui assure la substitution….
    – Il est vraiment dommage de ne pas utiliser le système de géolocalisation des bus pour savoir ou ils sont en temps réel… Surtout quand ils ne sont pas du tout à l’heure !

    Le second point concerne l’avarie en elle même :
    N’est-il pas concevable de les lister et de faire en sorte de corriger le point (changement, communication pour éviter de le casser, etc.)

    Cdt,

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour Geoffroy,
      Effectivement, il y a eu sur la ligne Esbly-Crécy, une avarie sur une train vendredi et samedi dernier, avec l’impossibilité de changer le matériel immédiatement.
      Le train que vous avez vu le quai d’Esbly était peut-être celui qui était en panne? Les avaries sont listées et tout est mis en œuvre pour effectuer les réparations. Mais parfois la rame réparée où de nouvelles vont connaitre des avaries.
      Concernant les bus de substitution: pouvez-vous me donner davantage de précisions (dates, trajet?). En effet nos prestataires autocaristes ont l’obligation contractuelle d’afficher la desserte sur la girouette en haut du bus, mais également à l’aide d’une affichette apposée sur le pare-brise où il est indiqué la liste des gares desservies. Si ce n’est pas le cas une pénalité doit être appliquée.
      Enfin, un système de géolocalisation des bus est en test, et d’après ce qui m’a été rapporté c’est assez efficace, cependant il faudra attendre encore un peu pour qu’il soit mis en place définitivement.

    • Geoffroy dit :

      Bonjour,

      Sauf erreur de jour, le train était aussi HS le mercredi matin…

      Concernant les bus de substitution, cela les concernent tous.
      Depuis deux ans que je prends cette ligne, la seule affichette que j’ai vu est une pancarte indiquant « SNCF ». Je n’ai jamais vu de trajet affiché.
      De mémoire, j’ai pris le bus de vendredi à 19h15.
      Par contre, les bus ne peuvent pas avoir la desserte en haut du bus car ces autocar ne sont pas équipé pour.

      Bonne nouvelle pour la localisation GPS !
      Vivement la mise en place, même en test grandeur nature.. 🙂

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Geoffroy, je fais remonter l’information au sujet des bus de substitution. Bonne journée.

  25. Bloum dit :

    Bonjour, je reviens (encore) sur la situation de la soirée du vendredi 17/02 car je peux (enfin) m’exprimer. Je suis peut être ignorant dans l’organisation des transports mais j’insiste sur ma question. Sur la ligne P entre Paris et Provins, les trains ont dû se limiter au trajet entre Gretz et Provins. En heure de pointe, il y a un train toutes les 30 minutes. Je veux bien croire que beaucoup de rames étaient stockées dans le dépôt de Paris et donc bloquées dedans depuis la découverte de l’engin. Mais alors, déposés par le RER E à 18h15 à Gretz, pourquoi une attente de 1h20, dans le froid! avant l’arrivé d’un train de « substitution » qui allait faire le trajet « exceptionnel » entre Gretz et Provins (?)

Les commentaires sont fermés.

L'info trafic sur Twitter

🚆#LigneP

La composition de vos trains de demain en pointe de matinée est en ligne sur le blog 👇
https://malignep.transilien.com/composition-des-trains-ligne-p/.

⚠️ Mouvement social national interprofessionnel – Mardi 07/02

Le trafic de la #LigneP sera fortement perturbé. Prévoir en moyenne 2 trains sur 5 sur l'ensemble de la ligne.

Retrouvez les horaires des trains qui circuleront la veille dès 17h sur ⬇️

🕘 Il est 22h, c'est la fin de cette session.

Jean vous retrouve demain à 10h pour une nouvelle journée dédiée à l'#InfoTrafic.

Passez une bonne soirée 😴

Vos communautés en ligne
Ensemble sur la ligne A Ensemble sur la ligne B Ensemble sur la ligne C Ensemble sur la ligne D Ensemble sur les lignes E et T4 Ensemble sur la ligne H Ensemble sur la ligne J Ensemble sur la ligne L Ensemble sur les lignes N et U Ensemble sur la ligne P Ensemble sur la ligne R
prochains départs