MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment compter les voyageurs? les methodes utilisées sur notre ligne.

44
Publié le 17/03/2015

bva-comptage1Dans nos échanges récents sur la fréquence des trains et l’évolution des circulations, des questions légitimes sont apparues sur un élément décisif pour toute future décision: comment fait-on pour connaitre le nombre de voyageurs ?

Voici donc les précisions que j’ai pu recueillir:

Nous avons plusieurs possibilités pour estimer les volumes de voyageurs :
• La vente de titres de transport.
• Les enquêtes origine/destination. Il s’agit d’une étude administrée en gare par des enquêteurs auprès des voyageurs pour connaitre vos habitudes de voyage de votre domicile à votre lieu d’arrivée, les jours et la fréquence des voyages…
• Les contrôles Automatiques de Billets (CAB), bien-sûr les gares n’en sont cependant pas toutes équipées.

Pour compléter ces données nous faisons également appel à un Institut d’études de marché pour effectuer des comptages.

 

 

Quand  sont réalisés ces comptages ?

Ces comptages ont lieu tous les 4 ans et les prochains comptage sur la ligne P auront lieu  le samedi 28, dimanche 29 et mardi 31 mars 2015

 

Pourquoi seulement un jour de semaine, un samedi et un dimanche ?

Le comptage pour les jours de la semaine est fait le mardi où jeudi ( car ce sont les jours les plus chargés de la semaine). Pour déterminer le volume de voyageurs des autres jours de la semaine, on apporte un coefficient de pondération à ce comptage.

Ce coefficient de pondération est établi en examinant les données de passages aux contrôles automatiques de billets.

 

photo CAB

 

 

Des Contrôles Automatiques Billets (CAB)

 

 

 

 

 

 

;

Par ailleurs les données  obtenues sont ensuite réajustées à chaque fois que nécessaire avec d’autres sources (comptages ponctuels, données de validation des titre de transports pour revoir éventuellement le poids d’un jour de la semaine par rapport à un autre…)
La fréquentation du weekend étant différente de la semaine, un comptage (et aussi des enquêtes origine/destination) est fait séparément le samedi et le dimanche.

Concrètement, comment cela se passe ?

Tous les voyageurs qui montent et descendent dans les trains ou bus de substitutions seront comptés par des enquêteurs qui seront présents du premier au dernier train (ou bus de substitution), dans toutes les gares de la ligne P :

Tous les axes de la ligne seront comptés :
o Paris Est <> Meaux
o Paris Est <> Château Thierry
o Paris Est <> Coulommiers
o Paris Est <> Provins
o Paris Est <> La Ferté Milon
o Crécy la Chapelle <> Esbly (sur cet axe les comptages se feront à bord du train

o Coulommiers <> La Ferté Gaucher (navette routière)
Un comptage plus précis des voyageurs entrants et sortants aux différentes sorties aura également lieu le mardi 31 mars à : Chelles Gournay, Tournan, Nangis, Provins et Meaux.

A quoi servent ensuite ces comptages ?

Ces données sont ensuite étudiées et partagées entre transilien, RFF et le STIF . L’objectif est de vous proposer ainsi une offre adaptée et de mieux répondre à vos attentes par :

  • Des évolutions de dessertes
  • Des travaux pour adapter votre gare au flux de voyageur
  • Une adaptation du nombre de bus de substitution lors de travaux
  • Une adaptation des scénarios de prise en charge lors de situation perturbées (bus de substitution, estimation des renforts à prévoir en gare…)

 

 

44 commentaires pour “Comment compter les voyageurs? les methodes utilisées sur notre ligne.”

  1. Momiji dit :

    Malheureusement les données recueillies sont faussées en cas de travaux. En effet, lorsque c’est le cas le soir et qu’il n’y a plus de train un certain nombre de voyageurs trouve des moyens de transports de substitution différents des bus (pour ma part entre Paris et Lagny le bus fait facilement faire une heure de trajet en plus). Certains voyageurs ne sont donc pas comptés pendant les travaux, puisqu’ils s’arrangent pour voyager à des horaires différents ou autrement. Ainsi, lorsque la gare de Lagny est fermée pour travaux les week-ends, j’évite tout trajet vers Paris. Si vous voulez des comptages justes, merci d’éviter les travaux et bus de substitution donc.

  2. KvnPasser en mode normal dit :

    Bonsoir,

    Billet intéréssant, cependant, j’aimerais revenir sur la remarque concernant le comptage voyageur du « premier au dernier train » en heure de pointe, comment celà va-t’il se passer ? Par exemple, un agent va-t’il être présent à chaque porte ou chaque wagons ? Vu le nombre de train en circulation et le nombre de passager il risque d’être difficile voir impossible de mettre des agents partout (à la condition d’en recruter pour ces 3 jours plus d’une centaine).

    Cordialement

    Cordialement.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Kvn, je vous confirme qu’il y a un agent de la société BVA à chaque voiture et que ce comptage s’effectue entièrement manuellement. Effectivement cela correspond à un nombre très conséquent d’agents, et des coûts très importants, ce qui explique que cette opération de comptage est menée tous les 4 ans en moyenne.

    • Marinette dit :

      Bonjour Laëtitia,
      Nous sommes aujourd’hui mardi 31, jour du comptage. J’ai bien en effet vu quelques personnes dans la gare (encore que leur emplacement ne me semblait pas optimal pour obtenir une information précise), mais personne à bord des trains. Comment cela se fait-il ?

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Marinette, c’est normal, le comptage des voyageurs est prévu en gare et pas à bord des trains.

  3. Melanie1324 dit :

    Bonjour,

    intéressant de compter mais y aura-t-il des incidences par la suite ?
    je veux dire par là que les gens de Meaux empruntent plus facilement le direct (celui destination chateau thierry) que l’omnibus en gendrant des problèmes de places.
    hier soir, je n’ai pas pu trouver une seule place assise et à meaux, on avait l’embarras du choix.
    Du coup s’il s’avère que les gens de Meaux n’utilise pas suffisemment l’omnibus, peut-one nvisager une lettre ouverte leur demandant de le faire ou alors d’arrêter de faire arrêter le direct à Meaux et que la première gare d’arrêt soit Trilport ?

    • Chris dit :

      Si le premier arrêt du Château-Thierry était Trilport et non Meaux, imaginez un peu les conséquences :
      – Report sur les Paris-Meaux de plus de la moitié des voyageur du Château-Thierry. Les Paris-Meaux sont saturés en heure de pointe (plus une place assise), du coup impossible de monter dedans. Alors que le château thierry partirait avec plein de places libres !
      – Les personnes qui prennent la correspondance pour la ferté-milon mettraient 20 minutes de plus sur leur trajet en prenant un train pour Meaux 20 min plus tôt, 15 min de plus pour ceux qui vont à Meaux.
      Pour la ferté milon la correspondance est aussi possible à Trilport, mais en cas de dysfonctionnement, c’est infiniment plus simple de trouver un plan B à Meaux avec les bus, qu’à Trilport qui est moins bien désservi.

      Donc ça ne me semble pas une super idée, ne serait-ce que par le déséquilibre du nombre de passagers entre Paris-Chateau thierry, et Paris-Meaux que ça provoquerait.

    • KvnPasser en mode normal dit :

      Bonjour,

      J’ajouterais également qu’un nombre important de personnes prenant le château-thierry, matin et soir (lycéens, et actifs) prennent ou descendent du train à Meaux qui reste un pôle départemental majeur en service, éducation, loisir,emploi… faire arrêter l’arrêt en gare de Meaux ferait rabbatre plusieurs centaines de personnes en plus sur les peu de bus qui assurent les liaisons La Ferté-sous-Jouarre-Meaux par exemple. Et quand on voit l’état de service de Marne et Morin, au final, beaucoup de gens seraient très perdants… . D’un point de vue correspondance, la gare de Meaux est assez intéréssante (l’omnibus, nombreuses lignes de bus…)
      Il faudrait surtout ajuster le nombre de train en circulation ce qui est un problème financier (le STIF va t-il vouloir ?) et logistique (peut-on rajouter des trains en plus en pointe ?)

      Cordialement

  4. Carine77 dit :

    Merci Chris pour votre réponse qui analyse bien toutes les données. Et puis Mélanie à ce tarif là on pourrait dire que le Château ne doit desservir que les gares de l’Aisne

    • Melanie1324 dit :

      Histoire de bien comprendre. Les Paris-Meaux sont saturés en heure de pointe. Une personne qui a déménagé et en l’ayant pris en heure de pointe pendant 1 an, le train n’était pas si chargé que cela.
      Bref, admettons.
      Les trains pour Meaux partent 5 mn avant ceux de Chateau thierry et arrivent à meaux 5 mn après (d’après les voyageurs) mais s’ils se trompent. ils ne mettraient pas 20mn comme dit mais 15mn (vu qu’il part 5 mn avant).
      Ensuite, pour les problèmes des places assises, vous ne faites que transposer le problème car trouver une place assise dans le Chateau thierry devient compliqué et parfois rentrer dedans est aussi compliqué surtout en ce moment avec les retards, suppressions de trains et les trains courts. Alors que le trajet est plus long. Je ne suis pas la seule à l’avoir remarquer. Cela retarde aussi nos trajets de
      5 à 10 mn. Vous avez vu le nombre de personne qui vont à la Ferté sous Jouarre ?? Car le train est quand même bondé jusqu’à la Ferté sous Jouarre. Le train est réellement vide après la Ferté sous Jouarre. On se demande réellement si vous prenez conscience du mécontentement qui commence à naître auprès des voyageurs de la ligne. Peut être faudrait-il que vous fassiez une enquête auprès des voyageurs afin de savoir ce qu’ils pensent du fonctionnement et des trajets.
      Alors peut être qu’à Meaux ils sont plus nombreux mais pour avoir parler avec une dizaine de personnes e la Ferté et même au-delà, beaucoup en ont marre de voir le train se vider à Meaux et être resté debout jusqu’à Meaux surtout en cas de problèmes.
      Peut être serait-il temps de repenser à l’organisation de la ligne.
      je ne vous remonte que des constations faites par moi mais pas seulement. Hier, on en était même à discuter d’une pétition pour l’ensemble des problèmes de la ligne.

    • Chris dit :

      Petite rectification à votre message : le train qui qui part 5 min avant (exemple 18h46), arrive à meaux après le départ pour la ferté-milon (qui est à 19h22)… Pour avoir la correspondance c’est donc soit le Chateau-Thierry de 51, ou le Meaux de 31. D’où 20 min de plus pour ceux qui empruntent la ligne de la Ferté-Milon en prenant les omnibus pour Meaux.

      Et je vous confirme que le train de 31 pour Meaux (je le prends quand j’ai de l’avance) part blindé un max, et part sans une place assise dispo. Celui-ci part parfois aussi en rame réduite, et dans ce cas il laisse pas mal de voyageurs sur le quai.

      Mais en tout cas mon expérience ne se porte que sur ces trains là, 18h51 ou 18h31, la situation est peut-être différente sur un autre créneau horaire.

    • Melanie1324 dit :

      OK. Et je ne peux pas parler des trains pour Meaux car comme dit cela m’a été transmis par une personne avec qui je voyage régulièrement.
      Mais vous avez réglé le problème de Meaux en les répartissant sur les omnibus et les directs mais je vous assure que cela pose des problèmes en terme de place assise et le train de Chateau Thierry part régulièrement avec des gens debout sur le 18h21, le 18h51. Le matin, ce sont en général les gens de Meaux qui restent debout sur le 7H57.
      C’est la raison pour laquelle je me permets de vous rapporter ces faits. J’arrive souvent dans les 5 dernières minutes du train et il m’est déjà arrivé plusieurs fois de voyager debout. Ce qui est un peu énervant après sa journée de travail et quand on sait que les gens de Meaux ont le choix et pas nous.

    • Chris dit :

      Le sujet n’est pas simple, c’est sûr !! 🙂

      Une solution serait peut-être un trajet Paris-Meaux direct en remplacement d’un omnibus (genre 31 ou 46), ce qui soulagerait d’une part le Chateau-thierry, et ne porterait pas un gros préjudice aux personnes prenant l’omnibus pour descendre avant Meaux, qui peuvent se reporter sur ceux qui partent 15min avant, ou 15min après.

      Il doit y avoir des solutions, mais bon, la sncf ne semble pas bien à l’écoute !

    • Melanie1324 dit :

      j’y pense, ne serait-il pas possible de programmer les correspondances de Meaux sur les omnibus plutôt que sur les directs ?

    • Jo dit :

      Cher Melanie1324,
      Je vous invite à venir habiter à Meaux ou de prendre la voiture jusqu’à Meaux afin de vous rendre compte de la réalité.
      Car premièrement les trains omnibus sont aussi souvent supprimés que les directs pour Chateau Thierry ou encore ceux pour la Ferté Millon,
      Deuxièmement, si le train de Chateau Thierry n’est pas court alors c’est l’omni de Meaux qui l’est.
      Puis en cas de problèmes le direct est toujours prioritaire à l’omnibus.
      Finalement toutes les correspondances, trains, bus, cars etc à l’arrivée de Meaux sont réglés sur les directes.
      Je vous invite à venir faire le test et vous verrez que ce n’est pas aussi simple.
      De toute façon je pense qu’il ne faut pas rentrer dans le jeu de le SNCF, qui cherche à nous remonter les uns contre les autres. On sera beaucoup plus fort si on mènera une action en bloc avec tous les usagers plutôt que de se livrer à ce type de querelles.

    • Jéré dit :

      Non parce que La Ferté Milon est destination assez loin comme Château Thierry.

  5. Marinette dit :

    Les résultats de ces comptages nous seront-ils communiqués ?

  6. Melanie1324 dit :

    Je sais bien que ce n’est pas simple.
    J’ai mis des alertes sur la ligne P et je sais que je reçois régulièrement des alertes concernant la Ferté Milon.
    J’ai bien conscience que les personnes habitant à Meaux (ou dépendant des correspondances de Meaux) et venant travailler à Paris sont nombreuses. Je ne souhaite en aucun cas désavantager cette partie de la ligne. Car les personnes de Meaux sont aussi sensibles que les personnes venant au-delà de Meaux. Car ce ne doit pas être drôle non plus pour eux de voyager debout car eux aussi le sont je pense.
    Je voulais juste mettre l’accent sur le fait que la ligne P concernant Meaux / Chateau Thierry, il y a beaucoup de monde. Et grâce à ce blog, je comprends mieux pourquoi certaines personnes privilégient le direct à l’omnibus.
    Seulement, une majorité des personnes paient leur voyage et paient le droit d’être assis. je parle de majorité car avec les pbs des 5 derniers mois certains ne souhaitent plus payer (c’est une autre question et un autre débat). Il y a plus de personnes qui empruntent ces lignes que de sièges. ce qui n’est pas normal car tous avons droit à une place assise.
    je pose juste la question s’il ne devrait pas revoir l’organisation sur cette partie afin que tout le monde puisse voyager assis. ce qui améliorerait déjà grandement les conditions de voyage.
    En tout cas, j’espère que le comptage prévu le 31 mars mettra l’accent sur ce problème et me donnera raison.

    • FLPasser au statut dit :

      Je ne suis pas certain que le fait de voyager debout ou assis soit vraiment un problème : il n’est pas anormal de voyager debout non plus. Les lignes sont saturées et ça n’ira pas en s’arrangeant étant donné que la fréquentation est de plus en plus élevée au fil du temps. C’est mécanique : on est de plus en plus nombreux, y a de moins en moins de place dans les trains et les lignes ne sont pas extensibles. Et la P n’est pas la pire. J’ai pris de RER A pendant des années jusqu’à Cergy : on voyage debout systématiquement, on s’y habitue très bien et personne, à ma connaissance, n’en est jamais mort ! En outre, après une journée au bureau assis (le quotidien de la majorité des banlieusards), rester debout 40 mns une fois de temps en temps (car pour le coup, ce n’est pas systématique sur la ligne P), ça ne pourra pas vous faire de mal, si je puis me permettre… La fatigue, tout ça, ok. Mais faut pas non plus exagérer : il y a pire situation dans le monde que de voyager 40mns debout. C’est un peu comme la climatisation : dans les transports en commun, ce n’est pas nécessaire. Voyager assis, c’est confortable, c’est douillet en effet. Mais c’est du luxe.
      Le vrai problème, la vraie priorité, c’est le renouvellement du matériel roulant, le respect de la ponctualité (l’un n’allant pas sans l’autre) et la mise en place d’un vrai système de communication entre les différents acteurs du réseau ferroviaire francilien à destination de l’usager.
      Voyager debout, ce n’est pas scandaleux. Ne pas voyager du tout parce que le train est en panne et qu’on a oublié de nous prévenir, voila qui est scandaleux !

    • Marinette dit :

      FL, j’imagine que vous devez être jeune et bonne santé pour raisonner de la sorte. Vous avez raison, puisqu’il y a pire problème au monde, ne faisons rien pour le résoudre. C’est comme le chômage, hein, y a pire, alors pourquoi s’embêter avec ça !
      Lorsque j’étais enceinte, plus que les retards, ce qui m’angoissait, c’était de ne pas pouvoir m’asseoir, voire même, en cas de gros problème, ne pas poivoir atteindre les places assises pour demander à quelqu’un de se lever. J’ai également des amies qui ont des petits soucis de santé. Pas grand-chose, rien qui nécessite une carte station debout pénible, mais juste assez pour que ce soit très désagréable de rester debout 50 minutes. Et si nos trains sont déjà saturés, qu’en sera-t-il dans 5 ans ? Plutôt que de s’accomoder de la situation actuelle, ne vaut-il pas mieux anticiper et trouver des solutions pour l’avenir, là où le voyage debout risque de ne plus être l’exception, mais la norme ?
      On peut aussi considérer que voyager assis ne fait pas partie du service. Mais le service rendu vaut-il vraiment 116 € par mois dans ce cas ?

    • Nathg dit :

      Je suis entièrement d’accord avec Marinette et FL je vous trouve un peu égoïste ….pour ma part j’exerce un métier où je suis continuellement DEBOUT, donc après une journée de travail j’aimerai bien être assise dans les transports!!!!!!! Le matin j’ai encore la chance de prendre le train dans une gare où lorsque celui-ci arrive il reste encore beaucoup de places assises. Mais parfois le soir les trains sont tellement blindés que je fais le choix d’attendre le prochain pour être assise, donc si être debout ne vous dérange pas, il y en a que ça dérange et je suis certaine que beaucoup sont dans mon cas, faire 40 min debout après une journée de travail pour ma part ça n’est pas possible … Oui les lignes son saturées, oui le matériel est vieillissant, oui notre ligne n’est pas la pire, oui les trains ne sont pas toujours ponctuels, oui il faut mettre en place un vrai système de communication mais voyager confortablement fait partie aussi de toutes ces problématiques. Tout le monde ne travaille pas assis ……et de plus je ne vous souhaite pas d’avoir des problèmes de santé plus tard car lorsque vous devrez voyager debout alors que la station debout vous sera pénible, on en reparlera …parce que même enceinte, même avec une carte de priorité très peu de personne vous cède sa place ou rechigne à le faire parce que justement ils n’ont pas envie de voyager debout …..

    • melanie1324 dit :

      Bonjour,

      Alors oui certaines personnes travaillent assises (ce qui est mon cas) mais les transports entraînent une vraie fatigue. Et plus le temps passe, plus je vieillis, plus les transports me fatiguent. Alors que fais-je durant ce temps : je lis, je dors, je discute. bref, j’essaie de récupérer un max pour amoindrir la fatigue.
      Sincèrement, si je devais voyager debout matin et soir pendant 5 jours d’affilée : c’est sûr, je ne tiendrais pas car je serais épuisée. car on ne parle que de 4( mn de train mais je n’ai pas que ca comme transport. Je cumule 3H de transport par jour.
      Et ce sont 3H où il me faut me reposer pour pouvoir continuer les jours suivants.
      La situation n’est simple pour personne que les personnes travaillent assis ou debout chacun a son histoire et chacun a envie d’être assis et je considère également que payer 117€ par mois sans avoir la garantie d’être assis, c’est purement de l’arnaque.

    • melanie1324 dit :

      nath, vous montrez simplement qu’il n’est pas normal qu’il n’y ait pas suffisemment de place assise.
      Quand j’étais enceitne, je forçais pour avoir le droit d’être assise.
      cela fait plus de 10 ans que je prends les transports et plus le temps passe, plus ca me fatigue.
      Je travaille assise mais je cumule 3H de transport par jour.
      Je demande à être assise pas pour le plaisir d’être assise ou d’empêcher une autre personne d’être assis. Je demande à être assise car c’est le temps que je prends pour me reposer et récupérer un peu de la fatigue occasionnée.
      Chacun / chacune peut justifier le droit d’être assis et c’est légitime. Maintenant, au lieu de se battre entre voyageur à savoir qui est prioritaire pour avoir le droit de s’asseoir, je crois qu’il conviendrait de se tourner vers la SNCF afin qu’elle cherche une solution durable à ce problème.
      Car comme vous le soulignez, ce problème risque d’empirer avec les années.
      Regardez le RER A. Il y a 10 ans, ca allait mais avec les constructions de part et d’autre de la ligne, elle est complètement saturée.
      L’une des solutions proposées pour palier à ce problème serait un métro criculaire.
      Mais à quand sa mise en place ?

  7. z20900 dit :

    Bonjour,

    Comment se fait-il que le système de comptage des Franciliens et d’une partie des Z2n ne soit pas utilisé ? Le système est il en fonctionnement ? Faute d’entretien est il inutilisable ?

    Cordialement

  8. Bruno dit :

    Bonjour,

    A la suite de ce comptage, il y a-t-il une possibilité d’augmenter le nombre de train ou bien d’en mettre plus pendant les heures de pointes ?

    merci.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Bruno, Les comptages ont plusieurs objectifs : ils nous servent effectivement à établir la composition des trains (unité simple ou unités multiples) et ils sont également utilisés pour étudier les configurations des gares, le nombre d’automates de vente….
      Cependant Transilien ne peut faire circuler tous les trains qu’il souhaiterait car les sillons disponibles sont également utilisés par d’autres activités (TER, Fret….)
      Enfin c’est le STIF qui finance et donc qui valide les modifications du plan de transport.

    • Bruno dit :

      Bonjour et merci pour votre réponse rapide.

      Mais pensez-vous qu’à l’issu de ce sondage le plan de transport puisse changer ?

      Merci

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @bruno, je ne peux pas vous dire si le plan de transport sera modifié car c’est le STIF qui est décisionnaire.

  9. Bruno dit :

    Bonjour Laetitia,

    Nous sommes le 31 Mars et je n’ai vu personne à Verneuil l’Etang pour le train de 7h28. Est-ce normal ?

    Vous nous aviez indiqué le 24 Mars dans une réponse à un commentaire qu’il y aurait « un agent de la société BVA à chaque voiture » et qu’il y aurait « un nombre très conséquent d’agents ».

    Or que sa soit à Verneuil l’Etang ou bien même en arrivant à Paris Est ce matin je n’ai vu personne.

    A noter que le train de Verneuil était une fois encore plein, dommage qu’il n’y avait pas d’agent pour le constater.

    • Mary77 dit :

      Bonsoir Bruno
      J’étais visiblement dans le même train que vous ce matin et j’ai aperçu les compteurs ce matin à Paris Est… Ainsi qu’à Nangis… Et ils y étaient encore ce soir. Pour une fois une action annoncée est vraiment menée malheureusement il ne faut pas se leurrer, notre pauvre petite ligne ne fera jamais le poids face aux rer et grandes lignes qui empreintent nos voies… Sans rajouter des trains pourquoi ne pas arrêter le grande ligne de Troyes à Verneuil? (Ou à une autre gare oū il y a de nombreux voyageurs) afin de désengorger un peu les AGC? @laetitia pensez vous que cela puisse être une piste réalisable ?

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Les trains Grandes Lignes dont les Intercités n’ont pas vocation d’assurer la desserte des gares Transilien.
      Les objectifs d’Intercités sont les suivants :
      • redynamiser le service grandes lignes entre les principales villes non reliées par la grande vitesse ;
      • garantir l’irrigation des territoires peu denses dans des conditions économiques et écologiques acceptables ;
      • faciliter les déplacements dans le grand bassin parisien ;
      Transilien effectue donc des comptages voyageurs pour faire évoluer l’offre capacitaire ci nécessaire contractuellement avec le STIF.

    • Bruno dit :

      Bonsoir Mary77,

      j’ai regardé sur le quai centrale près du guichet et sur le quai où on est descendu à Paris Est et je n’ai vu de compteurs.

      Mais par contre à Verneuil, je n’ai rien vu du tout.

      Dommage que notre petite ligne ne puisse pas évoluer vu la forte augmentation de voyageur sur la ligne de Provins.

    • Bruno dit :

      Bonjour Laetitia,

      Juste pour informer que le soir je n’ai vu aucun agent qui compté au départ de Paris Est pour Provins à 18h46 et personne non plus à Verneuil L’Etang ?

      Pourriez-vous me faire un retour en m’indiquant si c’est normal ? J’ai l’impression qu’on se sent délaissé sur notre branche.

  10. Nathg dit :

    Par contre pour nous le comptage a bien eu lieu et comme annoncé ils étaient nombreux ce matin en gare de la ferté sous Jouarre, puis en gare de Meaux et cerise sur le gâteau rebelote ce soir dans les même gare : très important puisque ce soir le train de 17.51 au départ de Paris pour châteaux Thierry n’est seulement parti qu’à 18.15 … Donc autant vous dire qu’à l’arrivée en gare de la ferté sous Jouarre nous étions nombreux !!! Mais bon maintenant reste à savoir que va donner ce comptage ….

  11. sebastien10400 dit :

    bonjour Laetitia,

    bonjours je suis un nouvel utilisateur de la ligne provins paris depuis un mois et je me demande pourquoi notre train ne desservirez pas tournan enfin gretz ou val de Fontenay beaucoup de personnes serrer intéresser par les correspondance offerte et cela désengorgera notre train cordialement sebastien

    • Jéré dit :

      Bonjour,
      Desservir Tournan serait un peu compliqué car ce n’est pas sur le parcours Paris-Provins, desservir Gretz et Val de Fontenay pourrait faire perdre du temps à ce parcours déjà assez long.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @sebastien 10400, bienvenue sur le blog. Pour répondre à vos questions, il n’est pas possible de desservir la gare de Tournan, car elle ne se trouve pas sur la ligne Paris/Provins.
      Le trajet Paris/Provins dure en moyenne 1h30, faire de nouveaux arrêts allongerait encore ce temps de parcours.
      Par ailleurs la gare de Val de Fontenay draine beaucoup de voyageurs avec une correspondance sur le RER A. Certains voyageurs des missions Provins pourraient être intéressés pour descendre à Val de Fontenay, mais le risque c’est que beaucoup de voyageurs souhaiteraient aussi monter dans ce train direct pour la gare de Paris EST et la capacité des du matériel utilisé pour cette desserte est largement insuffisante pour pouvoir absorber un tel flux de voyageurs.

    • A77_bibi dit :

      Cela dit, à plus ou moins long terme, il me semble qu’il est envisagé un arrêt au nouveau pôle Bry-villiers-champigny. Là, l’allongement du temps de trajet et l’engorgement ne semble pas déranger nos chers amis du STIF et de la SNCF…..

    • A77_bibi dit :

      Bonjour Sebastien10400.Il faut savoir que jusqu’à il y a 6 ans, la gare de gretz était desservie puisqu’il y avait un changement de matériel en raison de la non électrification des voies vers Provins. Ce changement ajoutait du temps de trajet à un voyage déjà long. Le problème a été résolu par la mise en place des AGC. Ce serait un gros retour en arrière de réinstaurer cet arrêt…qui en plus engorgerait la ligne car cela proposerait un direct paris est pour les habitants de gretz (au lieu du RERE). Si l’on avait des vraies capacités de transport, cela pourrait s’envisager mais comme vous l’avez sans doute remarqué, le train est déjà bien rempli à Verneuil et je ne pense pas que des voyageurs de la ligne Provins seraient intéressés par cette correspondance. Donc personne ne descend…donc personne ne pourrait monter.

  12. ludovic dit :

    Deux petites remarques :
    – En gare de Nogent l’artaud-Charly et comme souvent, deux etudiants etaient la au matin pour compter les personnes. Vue qu’il pleuvait, ces deux etudiants etaient sous l’abri situé au milieu du quai et discutaient tranquillement. Pas sur que le comptage soit tres precis.
    – Effectuer ce comptage sur des trains annulés, raccourcis ou en retard biaise fortement le resultat. Un train en retard va avoir plus de passagés. Le train suivant en aura forcement moins que la normale. Un train en retard ou annulé vas occasionner un report de certains usagés, ceux allant à Meaux notamment vers d’autre train. Bref, encore une fois, plein d’imprecisions.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      @ludovic, j’ai fait remonter votre constat sur les comptages à Nogent L’Artaud Charly.
      Pour effectuer les comptages, une date est définie, un mardi ou un jeudi pour les jours de semaine, mais il n’est pas possible de prévoir à l’avance si la circulation des trains sera optimale.
      C’est pour cette raison que l’opération de comptage est complétée par d’autres données pour estimer le volume de voyageurs :
      • La vente de titres de transport.
      • Les enquêtes origine/destination. Il s’agit d’une étude administrée en gare par des enquêteurs auprès des voyageurs pour connaitre vos habitudes de voyage de votre domicile à votre lieu d’arrivée, les jours et la fréquence des voyages…
      • Les contrôles Automatiques de Billets (CAB), si la gare en est équipée.

Les commentaires sont fermés.