MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Être conductrice sur la ligne P : suite de l’interview de Vanessa

17
Publié le 2/06/2015

IMG_1055Dans cette seconde partie de notre entretien, j’aborde avec elle des sujets plus « personnels » sur son métier de conductrice.

Retrouvez dans la 1ère partie : les réponses de Vanessa à vos questions à propos des retards, de la fermeture des portes, des annonces…

Bonus : Les 3 premiers qui répondront à la question à la fin de ce billet gagneront une matinée sur le simulateur de conduite de Noisy le Sec.

 

Tu es habilitée pour conduire quels trains ?

Je suis habilitée sur le RER E et l’ensemble des lignes Transilien sur la ligne P, donc aussi bien du Meaux, Château Thierry La Ferté Milon, Provins et Coulommiers.

Pour faire une petit résumé de comment ça se passe : au début on est formés sur une ligne et un engin moteur, et puis au fur et a mesure des mois, voire des années, et de la volonté de chacun, on est formés à d’autres lignes et d’autres engins.

Et toi, sur quel type de matériel et sur quelles lignes préfères-tu conduire ?

En matériel je n’ai pas forcément de préférence… Peut-être pour la MI2N sur le RER E parce que c’est le matériel de base sur lequel j’ai appris à conduire , donc je le connais vraiment par cœur.

Niveau lignes par contre c’est clairement Coulommiers et la Ferté Milon parce qu’on passe d’une zone très dense au niveau de Paris à la campagne, et c’est très agréable au niveau des paysages.

Quelles sont pour toi les principales qualités qu’il faut avoir pour conduire un train ?

La vigilance, la rigueur car on a énormément de procédures. La ponctualité évidemment, c’est primordial !

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ce métier ?

C’est un métier passionnant qui demande de nombreuses compétences dans plusieurs domaines et on est fier quand on arrive à se sortir d’une situation complexe comme une grosse panne. Il ne faut pas paniquer, et s’appliquer faire  correctement le dépannage.

Les horaires décalés restent une contrainte mais on peut y trouver un intérêt car ça brise complètement la monotonie.

Tu ne trouves pas ça trop monotone de travailler seule ?

Parfois oui. C’est un métier qui est plutôt solitaire donc c’est vrai que ça peut peser mais on a beaucoup de choses à faire et ça maintient beaucoup l’attention.

Qu’est-ce qui te plaît le moins, quelles sont tes principales difficultés ?

Au niveau de la conduite du train on est quand même très bien formés donc on arrive toujours à se sortir de situations très complexes.

Ce que j’appréhende le plus c’est quand on a un gros problème sur la ligne et qu’on voit arriver des clients excédés et malheureusement certains se défoulent sur les conducteurs…
Dans une situation compliquée nous essayons toujours de donner de l’info, de tout faire pour que ça se passe au mieux et au final c’est peu reconnu.

Donc les voyageurs mécontents se manifestent parfois auprès de toi directement ?

Oui, ça arrive. Par exemple, un jour je dépannais mon train à Haussmann St Lazare en appliquant mon guide de dépannage. J’ai dû finalement faire des annonces pour indiquer aux personnes à bord que le train ne pourrait pas repartir. Des agents sur le quai réorientaient les voyageurs.

Une personne est venue jusqu’à ma cabine et elle m’a demandé des infos auxquelles je ne pouvait pas répondre… Je lui ai indiqué que j’étais en train de dépanner le train et je lui ai conseillé de s’adresser aux agents en gare. Elle s’est énervée contre moi jusqu’à donner des coups de pieds dans la cabine, elle m’a insulté alors que j’étais déjà dans une situation compliquée. Ça je ne comprends pas…

Ce qui est malheureux, c’est qu’à cause de ce type de comportement certains conducteurs rechignent parfois à être au contact des voyageurs.

Heureusement ce genre de situation reste à la marge mais finalement on a très peu de retour de gens qui sont contents. Cependant depuis qu’il y a Twitter et les blogs, nous pouvons constater des retours positifs ! Comme quoi, quand c’est bien, certaines personnes savent aussi nous le dire 🙂

J’ai d’ailleurs eu l’occasion de rencontrer des voyageurs qui sont venus taper à la fenêtre de la cabine pour me remercier pour les annonces que j’avais faites !  J’ai été très étonnée,  car je m’attendais à des clients mécontents (et ça on comprend) ou même des clients agressifs (et ça on le comprend beaucoup moins)

A-tu déjà vécu un accident de personne ?

Oui, j’ai malheureusement déjà connu le suicide d’une personne. C’est quelque chose qui marque et que tout conducteur appréhende. Lorsque ça arrive on est seul, et malgré le stress de la situation on doit garder son sang froid pour assurer en priorité la sécurité des voyageurs, puis faire une annonce.

Par ailleurs, si on demande aux voyageurs à bord du train de ne pas tenter de sortir, c’est pour leur sécurité mais aussi pour leur éviter de voir…

As-tu des anecdotes à nous raconter ?

Oui quelque chose de drôle en tant que femme à la conduite ! C’est arrivé quelques mois après mon examen.

Je suis rentrée dans une cabine de conduite pour vérifier un carnet de bord pour m’assurer qu’il n’y avait pas de problème sur la rame. Des agents Suge sont rentrés à leur tour en cabine et m’ont demandé mes papiers ! Ils n’avaient pas du tout envisagé que je pouvais être la conductrice…

En conclusion, Vanessa, est-ce qu’il y a quelque chose que tu aimerais changer ? Que souhaiterais-tu dire aux voyageurs ?

J’aimerais avoir du matériel qui tombe moins souvent en panne car ça embête les voyageurs bien sûr, mais aussi pour nous, car c’est du stress quand on doit dépanner en un temps minimum.

Je comprends les voyageurs, leurs difficultés au quotidien, mais j’aimerais de meilleurs échanges avec eux. Les voyageurs contents, mécontents, ou simplement curieux n’osent pas toujours venir nous voir.

 

Un grand merci à Vanessa d’avoir accepté de répondre à nos questions sur le blog.

A présent à vous de jouer, pour gagner une visite sur le simulateur de conduite de train de Noisy le sec, la matinée du 15 juin 2015. Je n’ai que 3 places, qui iront aux 3 plus rapides !

(N’hésitez pas si la réponse ne vous dit rien… à lire le 1er article ! ;))

Le quiz est désormais terminé ! Les gagnants seront contactés par mail.

 

Vous avez encore des questions, des remarques, des messages pour Vanessa et les conducteurs de vos trains ?

Et si vous pouviez interroger ainsi un agent d’un autre métier sur notre ligne, lequel vous intéresserait le plus ?

17 commentaires pour “Être conductrice sur la ligne P : suite de l’interview de Vanessa”

  1. nathg dit :

    Merci à Vanessa de nous faire partager son métier !!! on a affaire à une vraie passionnée !!! une dernière question : qu’est ce qui vous a poussé vers ce métier ???

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @nathg, Vanessa est devenue conductrice vraiment par hasard. Elle était en contrat de professionnalisation à la SNCF et plus exactement à la traction pour préparer un BTS assistante de gestion. C’est ainsi qu’elle a découvert le monde des conducteurs et qu’elle a voulu en faire partie!

  2. JerePasser en mode normal dit :

    Un excellent billet, j’ai joué au jeu il y a quelques temps (et j’espère gagner 😉 ). Vous pouvez interroger des agents circulations, du centre opérationnel, des régulateurs de lignes, des agents de maintenance des trains, ceux de l’infra, de la SUGE, du contrôle, des gares, de l’EML… Et vous pouvez aussi organiser des voyages en cabine, des visites au technicentre, dans des postes d’aiguillage au centre opérationnel? D’ailleurs le technicentre et juste à côté du simulateur.
    Merci 😉

  3. KvnPasser en mode normal dit :

    Sympathiques confessions, Merci à Vanessa!

    Les agens de nettoyage, que l’on croise seulement quelques secondes lorsque les usagers déscendent des trains mais qui pourtant, bien qu’ils soient parfois critiqués pour leur façon de nettoyer les trains, sont les premiers concernés par le manque de civisme de beaucoup d’usagers, au point que certains en oublient le respect de ces gens là. Un peu dans l’ombre disons le, ils méritent aussi une reconaissance. Avoir leurs avis, sur ces gens et leur métier en général est sans aucun doute la façon de donner un peu d’humanité et d’avantage de courtoisie. Un agent de nettoyage de Paris-Est ou un agent (souvent seul d’ailleurs) a une gare serait intéréssant.

    Pourquoi pas également, une interview d’un(e) membre de la direction des lignes P,E,T4 pour parler de projets (je pense a la possibilité de trains supplémentaires dans le futur, ou encore ou en est le projet du souterrain « GDE-Magenta-GDN » , la consistance du métier excercé, la responsabilité et la gestion en cas de crise notamment celle de l’obus recemment, et si la réalité du terrain est bien reflétée dans les bureaux.

    Et tant que nous y sommes, pourquoi pas vous, Laetitia ? Avoir votre avis peut également être intéréssant depuis la succession de l’ancienne animatrice. Vos futurs projets pour le blog, comment vous ressentez, gérez et transmettez les avis tant positifs que négatifs durant les périodes difficiles ou normales, si vous utilisez souvent la ligne P ou E dans le cadre de votre travail ou de façon régulière dans le cadre de votre vie privé, ou encore en tant que CM, celà ne vous donne parfois pas envie de voir en vrai ces gens qui sont derrières tous ces pseudos qui interagissent sur le blog et qui peut-être, avez vous déjà croisée par hasard a Paris-Est a l’arrivée ou au départ d’un train ?

    Merci !

  4. clement dit :

    Question pour tout les ADC. Les voyageurs vous on t ils déjà offert/apporter quelques choses pour vous remercier ?

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      @clément, j’ai posé la question à Vanessa, elle a reçu un soir de Noël des chocolats. Une petite attention qui lui a fait très plaisir!

    • dav77 dit :

      Comme quoi il y a des avantages à être une jeune femme conductrice 😉

  5. LaetitiaPasser au statut dit :

    Bonjour à tous, merci pour vos commentaires, vos remerciements et vos encouragements qui seront transmis:)
    J’ai pris note également de vos idées d’interview pour de prochains billets.

  6. AlexisPasser en mode normal dit :

    Bonjour,

    C’est une super interview, j’espère qu’il y en aura d’autre, j’avais déjà fait des propositions là-dessus. 🙂

    Pour ce qui est des incivilité j’avais donc raison sur mon avant dernier commentaire, les conducteurs ne souhaitent pas parler avec les passagers pour éviter les conflits. Et c’est vrai que c’est de pire en pire, créé toujours par les mêmes personnes en général sauf en cas de soucis où là pleins de gens se mettent à critiquer sans raison un conducteur alors qu’il n’est pas responsable. C’est un manque de respect. Manque de respect que nous même passager nous devons côtoyer assez souvent et surtout sans pouvoir rien y faire. C’est là où je regrette le manque d’ASCT (contrôleur) dans les trains, rien que aujourd’hui, sur le train Paris-Est – Provins qui part de Paris à 15h46, il y avait un groupe de personne manquant de respect total avec la musique à fond, parfois même deux musiques d’un coup ce qui a créé un bazars complet, en plus de parler fort et on ne peut rien faire, la seule dame qui à demander un peu de calme en frappant à la vitre ses faite insulté, donc ça ne sert à rien de rentrer dans des conflits sachant qu’au final on finira pas être en tord, nous devons donc subir. Je pense que nous motivons les gens à agir plutôt qu’à reflechir, ce qui fait que les gens deviennent hystérique dès le moindre soucis en essayant de trouver un responsable là où il y en a pas. C’est dommage.

    Pour ce qui est des retours positifs ou des contacts avec les conducteurs je pense que c’est à eux de venir vers les gens. Les passagers ne voudront pas venir voir le conducteur, voir même frapper à la porte, pour ne pas déranger. Les conducteurs communiquent peut avec les voyageurs et au final ont ne sait pas si c’est parce qu’ils ne souhaitent pas être dérangé ou juste car ils attendent un contact. Ce qui fait que les conducteurs restent un grand mystère pour certains et certains passagers ne les voient malheureusement qu’en période de grève.

    En tout cas interview très sympathique. Par contre je ne l’ai jamais vu sur le train Paris-Est – Provins de 15h46 alors que je vois souvent les mêmes conducteurs revenir de temps en temps. Les conducteurs ont-ils des horaires précises ?

    Par contre dommage de ne pas avoir eu plus d’informations sur la formation et la difficulté de celle-ci.

    Merci. 🙂

    • clement dit :

      Bonjour. Les conducteurs font un train d’un axe au même horaires tous les 105 jours. J’explique, un ADC (conducteur) fait le PE-PRO de 15h46 le 1er janvier. Il refera ce train dans 105 jours (sauf événements particulier comme un collègue malade qui devait faire ce train ou que son collègue soit en retard à cause d’une rotation précédente). Mais n’oublions pas que nos ADC sont sur la ligne P et le rer E. Il me semble qu’il n’y a que 3 femmes conductrices pour nos lignes E et P

    • Bernie_0584 dit :

      Bonjour Clément,
      Ce n’est pas toujours le cas pour l’explication des 105 jours. Il peut arrivée très régulièrement de refaire les mêmes trains (même mission et horaire) dans la même semaine ou dans le mois.
      De plus, nous avons 7 conductrices à sur les ligne E et P. Et deux autres conductrices vont rejoindre les conducteurs pour l’été.

    • AlexisPasser en mode normal dit :

      Merci des deux réponses. Oui 105 jours m’étonne car ce n’est pas rare de voir les mêmes conducteurs plusieurs fois.

  7. JerePasser en mode normal dit :

    Juste une question, Vanessa est de quel UP, dépot?

  8. nathg dit :

    Super, je reviens de la visite du simulateur et franchement je n’ai pas été déçue, ça vaut vraiment le détour. Nous avons été reçus par un formateur qui nous a d’abord expliqué le métier de conducteur à la SNCF : un apprentissage comprenant une partie « théorie » (apprentissage des procédures, de la signalisation etc) et une partie « pratique » au cours de laquelle on leur apprend non seulement à conduire un train mais aussi à développer une très grande concentration et une vigilance permanente.
    Le professionnalisme du formateur (qui est aussi conducteur) ainsi que ses anecdotes nous ont vraiment permis de mieux connaître ce métier qui n’est vraiment pas simple et surtout nous avons pu lui poser plein de questions. Ensuite est venu la mise en situation où nous avons pu découvrir LE simulateur : on entre dans une cabine qui reproduit à l’identique celle d’un train. Un simulateur dans lequel nous sommes plongés dans les conditions réelles et qui restitue à l’identique un trajet existant – pour nous celui de Paris-Villiers sur Marne. Nous avons pu à tour de rôle nous exercer à la conduite d’un train. Et là ça ne rigole plus, on s’aperçoit que le conducteur est livré à lui-même et est responsable de milliers de passagers donc il n’a plus le droit à l’erreur. Non seulement il faut avoir les yeux partout, mais surtout être à l’écoute de tous les signaux sonores qui retentissement dans la cabine, d’ailleurs le formateur nous a expliqué qu’au moment de la visite médicale, une mauvaise ouïe peut être pénalisante si on veut exercer ce métier.
    Enfin bref je ne vais pas tout vous raconter, allez y, ça vaut vraiment le détour….Un grand merci à Laetitia et à Jean-Luc (notre formateur) de nous avoir consacré un peu de leur temps et surtout de nous avoir fait découvrir les coulisses de ce métier. NB : en fin de visite nous avons eu le droit à notre « diplôme » !!!!!

  9. JerePasser en mode normal dit :

    La visite du simulateur de Noisy ce matin était super bien et intéressante, c’est le simulateur MI2N rames RER E. Il reproduit très bien la ligne, la signalisation, les conditions climatiques on peut simuler plein d’événements du signal d’alarme à la divagation de bestiaux 🙂 Il est sur vérin ce qui permet un mouvement accélération/freinage… Un grand merci à Laetitia et Jean Luc ! 😉

Les commentaires sont fermés.