MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

L’arbre sur la caténaire : ce qu’il s’est passé et… comment c’est possible

46
Publié le 9/02/2016
Arbre sur les voies

J’ai bien pris connaissance de vos nombreux commentaires sur le blog suite à l’incident d’hier soir.

La situation a été encore une fois extrêmement pénible pour beaucoup d’entre vous et je le regrette sincèrement.

Je suis consciente que c’est encore un incident supplémentaire et que vos déplacements sont particulièrement dégradés comme vous le relatez dans vos témoignages.

Dans ce billet je viens vous apporter les éléments que j’ai pu recueillir aujourd’hui.

 

 

 

 

Les incidents d’hier soir:

Hier, lundi 8 février vers 15h30 en raison des intempéries un arbre est tombé sur la caténaire entre Changis St Jean et La Ferté sous Jouarre ce qui nous a contraint à couper l’alimentation électrique et à interrompre la circulation des trains entre Meaux et Château-Thierry. 

Le train ZIMO qui était parti à 14h51 à destination de Meaux s’est trouvé arrêté en pleine voie juste avant la gare de Changis St Jean. Les voyageurs de ce train ont été pris  en charge par 2 bus.

Une équipe « caténaire » était présente sur les lieux dès 16h40. L’arbre a pu être dégagé et les installations ont été vérifiées afin d’assurer une reprise des circulations en toute sécurité à partir de 19h15.

Ce type d’incident ne se règle malheureusement pas aussi vite que nous pourrions tous l’espérer, il faut du temps pour que les équipes puissent venir sur les lieux, que toutes les protections de sécurité soient mises en place pour intervenir et dégager l’arbre.

Pendant ce temps nous avons organisé votre prise en charge. 8 bus ont été mis en place entre Meaux et Château Thierry dans les 2 sens à partir de 17h10. Puis 16 bus en rotation à partir de 18h00.

Il faut là aussi du temps pour que les bus puissent arriver sur place. Vous avez peut-être eu l’impression qu’il n’y avait pas 16 bus mais il faut 1h10 pour effectuer une rotation et desservir toutes les gares entre Meaux et Château Thierry.

Les trains sont ensuite repartis au fur et à mesure. La circulation a été totalement rétablie à 19h51.

Malheureusement un nouvel incident s’est produit.

A 21h50  un train en provenance de Coulommiers a heurté une personne entre les gares d’Ozoir La Ferrière et Roissy en Brie nous contraignant à nouveau à interrompre les circulations pour permettre l’intervention des secours. 

Un agent a été rapidement dépêché sur place pour informer et assister les voyageur présents à bord du train.

Une substitution par bus a permis d’assurer les liaisons Tournan/Provins, Coulommiers/Paris et Tournan/Coulommiers en remplacement des derniers trains.

Les opérations de secours ont pris fin à 00h35 et les circulations ont pu reprendre à 00h50.

Les arbres sur les voies: pourquoi?

Pourquoi à  la sncf on attend que les arbres tombent un par un sur les voies!

Pourquoi vous ne faites rien?!

Pourquoi la SNCF n’anticipe pas ce genre d’incidents?!

 

Vous m’avez fait part dans vos commentaires sur le blog et sur Twitter de votre exaspération face à cet incident lié aux arbres sur les voies.

Ce sont des questions tout à fait légitimes, je me suis donc renseignée pour vous donner quelques éléments de réponse.

Il y a un grand programme d’élagage, débroussaillage et abattage des arbres aux abords des voies, qui constitue d’ailleurs le premier budget de dépenses d’entretien des voies de SNCF Réseau.

Cependant, dans près de la moitié des situations, les arbres sont situés hors des emprises SNCF, soit sur des domaines privés, soit sur le domaine des collectivités territoriales.

Dans ce cas, pour tous les arbres jugés dangereux (trop hauts et/ou trop volumineux et susceptibles de tomber sur les voies ou la caténaire), il faut retrouver les propriétaires. Un courrier de mise en demeure leur est ensuite adressé.

Ce courrier a pour but d’informer que c’est à lui de faire le nécessaire et que si jamais un arbre de sa propriété tombaient  sur les voies c’est lui qui serait responsable des dommages (retards, voies ou caténaires abîmées, etc…).

Bien entendu nous n’attendons pas pour agir et dans les faits, l’élagage se fait avec une débroussailleuse mécanique placée sur les voies qui va élaguer tous les arbres très proches des voies, quel que soit le propriétaire.

Un arbre qui tombe sur la voie à cause des intempéries ça n’arrive pas tous les jours, et malgré les visites régulières pour identifier ceux qu’il faut élaguer, un arbre qui ne parait pas « dangereux » peux le devenir en cas d’intempéries.

 

Les témoignages que j’ai reçus se concentraient surtout sur l’accumulation des incidents ces derniers temps, et les conséquences sur vos conditions de voyage et même de vie. C’est une réalité, la situation est difficile en ce moment, et je comprends qu’on n’ait pas envie de discuter ou de partager ses observations.

Au-delà de cette situation générale, je voulais cependant revenir un peu sur l’incident d’hier en particulier, avec ceux qui l’ont vécu, car j’ai eu – et ce n’est pas toujours le cas – peu de retours finalement sur la prise en charge (bus, notamment) et les informations que vous avez pu recevoir de nos agents, annonces ou écrans. Est-ce que vous avez pu vous réorienter correctement ?

Bien sûr, cela n’enlève pas le temps perdu, mais dans le contexte actuel de notre ligne, être au point sur la gestion des situations perturbées est nécessaire – l’essentiel restant bien, à terme, d’avoir moins de perturbations… tout court.

 

 

46 commentaires pour “L’arbre sur la caténaire : ce qu’il s’est passé et… comment c’est possible”

  1. vincent roos dit :

    Étant à Meaux de 17h15 à 18h25, heure ou une connaissance nous a ramené en voiture, je n’ai vu qu’un seul bus plus un de la ligne régulière. Un seul agent était présent dehors et même avec l’arrivée de la SUGE, l’ambiance était extrêmement électrique.
    De plus la foule des personnes, n’étant pas canalisée par les soins de la sncf, s’étalait sur les voies de bus gênant donc la circulation de ceux ci.
    Et chaque vague de nouveau arrivant se mettait devant les gens qui attendait.
    Donc je résumerait ça a une organisation déplorable de la part de la sncf qui oblige les gens à se battre pour avoir une chance de rentrer chez lui.
    Ce n’est pas le premier gros incident ou je me retrouve bloqué et c’est toujours la même organisation inexistante malgré ce que vous nous indiquez dans votre explicatif ci dessus.

  2. Guidou77 dit :

    Bonjour,
    Merci pour ces précisions. Je me questionne néanmoins sur les lieux de mise à disposition des bus ou navettes entre Chateau et meaux.
    J’ai quitté Gare de l’Est avec le train de 16h51.
    À mon arrivée à meaux, un premier car s’est présenté pour la Ferte sous jouarre (56) vers 17h40. Bien évidemment la foule…. Je n’ai pu le prendre. Puis 2 cars desservants TRilport sont passés, et sont repartis à moitié vide. Puis vers 18h40 un autre car pour la Ferte (que j’ai pu prendre).
    Entre temps nous observions le balai incessant de bus desservant toute la périphérie de meaux ainsi que coulommiers etc… , peu occupés !
    Alors je vous demande, où étaient ces navettes ? Franchement toutes les excuses et les explications du monde ne pourront nous rendre tout ce temps perdu.

  3. Elise77 dit :

    Bonsoir, je vous donne mon retour concernant mon voyage d’hier soir sur la ligne P Paris EST Coulommiers. J’étais dans le train de 21h16, suite à l’accident de personne sur les voies, nous sommes restés bloqués jusqu’à 00h35 à Roissy en Brie, aucune alternative nous a été proposé jusqu’à 00h35. Nous avons été les oubliés de la ligne P. Je suis arrivée à Coulommiers à 2h30 du matin. Ce qui fait un total de plus de 5 heures de trajet. A 00h35 nous avons eu l’information qu’un bus qui pouvait nous enmener à Tournan et à Tournan nous en avons eu un autre. Je ne comprends pas pourquoi la SNCF a mis autant de temps à organiser ce trajet jusqu’à Tournan. Merci de bien vouloir expliquer votre organisation et ce manque de réactivité !

  4. lafayette dit :

    Bonsoir,

    Dommage Laetitia, mais a chaque coup de vent il y a un problème et à chaque fois vous nous sortez les mêmes explications, comme quoi vous n’y êtes pour rien, donc pour éviter un prochain problème faite réellement des actions et non pas du vent et mensonge comme d’habitude.
    avec un peu de chance l’hiver n’est pas fini et je peux prédire qu’il y aura encore des problèmes.
    si vous lisez les commentaires vous avez pu lire que beaucoup d’usagers ont prédit les problèmes de lundi tellement vous êtes prévisibles dans votre médiocrité.
    Je peux même vous prédire que cette été cela va être le bordel avec la chaleur.
    Cordialement.

  5. corail77Passer au statut dit :

    Merci pour les informations très développées et complètes. Cependant, pourquoi avez-vous dans un premier temps indiqué une interruption à partir de Trilport (donc des directs), alors que les directs (18h21, 18h51 et co) étaient retardés de plus de 50′. Il aurait fallu nous rediriger vers les omnibus pour récupérer ensuite les cars… D’autre part, il était possible de faire tourner les trains à Trilport, il y a un équipement permettant le changement de voie…

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Mr6100,

      Pour faire suite à votre remarque, je me suis renseignée auprès de mes collègues experts de la conception et l’adaptation des circulations.

      Il existe effectivement une aiguille à Trilport permettant de faire voie 1/voie 2 mais celle-ci se situe en milieu de quai donc il faudrait manœuvrer pour effectuer un retournement et la signalisation ne permet pas de réaliser simplement cette opération sans préparation spécifique.
      C’est pourquoi cette possibilité n’est pas utilisée lorsque’il y a un aléa opérationnel.

  6. EparinPasser au statut dit :

    Pouvez-vous nous expliquer ce que vous faites toutes les nuits ? Car les trains apres minuit ne sont assurés qu’une fois sur 3 et ce depuis longtemps pour des « travaux de maintenance » que vous ne prenez même plus la peine de nous détailler; et cependant tout ces soit disant travaux ne règlent en rien les problèmes récurrents de la ligne. A quand la fin des travaux de nuit sur la ligne Paris-Meaux ? Avez vous une date à communiquer ou vous moquez-vous juste complètements des clients qui prennent les derniers trains ?

  7. LcFr dit :

    Le premier élément a corriger sur les écrans dans ce genre de situation, c’est le statut du train et le temps de retard. Arrivé en gare de l’est il était simplement indiqué un retard de 15 minutes. Et sur internet les infos n’étaient pas les mêmes.
    Unifier vos messages entre vos différents canaux me semble être un point fondamental.
    Les usagers habitués savent que souvent un retard de 15 minutes peut se transformer en un trajet retour de 2 heures, mais le voyageur occasionnel risque fort de s’y perdre.
    En gros, il y a du travail sur votre communication:
    -fiabilité des informations
    -cohérence ded informations
    -moyens de transmition de l’information

    Très fréquemment, quand un message est diffusé sur les quais, il est soi interrompu par les diffusions habituelles de rappels sur la loi evin ou les bagages abandonnés, quand il n’est pas rendu inaudible par un conducteur diffusant un message dans son train.
    En particulier à Magenta ou l’acoustique toute particulière de la gare rend les messages incompréhensibles par endroits.

    Cordialement

  8. NINI dit :

    Il sont d’autant plus drôles les rappels de la loi Evin, que même Laetitia la méconnait et ose prétendre qu’on a le droit de fumer sur les quais… Alors espérer de la cohérence dans les messages de la SNCF, c’est comme croire au Père Noël… En France, seule la SNCF est autorisée à méconnaitre les lois et à ne pas les appliquer et ça vaut aussi sur la sécurité des lieux publics durant l’état d’urgence 🙁

    Sur twitter hier soir, autre côté comique, un usager demande à comprendre « difficultés » qui provoquent le retard de son train sur la ligne P et on (Laetitia j’imagine) lui répond que « la circulation connaît des difficultés »…. et le disque rayé a tourné ainsi le temps de qq échanges 😉

    • JerePasser en mode normal dit :

      Bonjour,
      L’interdiction de fumer s’applique dans les trains, abris et bâtiments, les quais à l’air libre ne sont pas concerné par cette interdiction sauf si ils font l’objet d’un arrêté préfectoral comme l’ensemble des gares parisiennes.

    • FLPasser au statut dit :

      On vous a déjà répondu sur un autre fil et quelqu’un vous répond encore ici : vous lisez les messages des autres de temps en temps ?

      Définitivement, si je veux fumer sur les quais à Meaux ou La Ferté, j’ai le droit. Et si ça vous dérange, vous n’avez d’autre choix que de vous déplacer. Les quais sont suffisamment longs, pour que chacun trouve sa place, non ?

    • NINI dit :

      NON VOUS N’AVEZ PAS LE DROIT…. ET VOTRE DISCOURS, PROUVE VOTRE IRRESPECT AUX AUTRES… LA LOI EST LA LOI… IL VIENDRA BIEN UN JOUR OU NOUS NOUS REGROUPERONS POUR INTENTER UNE PLAINTE COLLECTIVE… LES QUAIS SONT DANS L’ENCEINTE DES GARES, DONC DES LIEUX PUBLICS…

  9. NINI dit :

    Désolée Jéré… La loi et les annonces le confirme s’appliquent au quai… Et nul n’est sensé ignorer la loi…. Pas même les cheminots.

  10. NINI dit :

    Cela dit… vous couvrir, en inventant la nécessité d’un arrêté préfectoral pour appliquer une loi, que vos annonces pourtant explicitent clairement, c’est bien tenté.

    • FLPasser au statut dit :

      Mais vous ne comprenez rien ou quoi ? La loi s’applique à tous, mais uniquement dans les lieux qui sont concernés par la loi !!! Les lieux ouverts – c’est le cas par exemple des terrasses de café, des jardons publics et… des quais de gare ! – ne sont aucunement concernés par la loi. Un arrêté préfectoral permet cependant d’élargir l’application de cette loi. C’est le cas à Paris – et uniquement à Paris – en raison de la multitude de gares ouvertes, semi-ouvertes ou fermées. L’usager n’y comprendrait plus rien. Le préfet a donc choisi la simplicité : dans toutes les gares parisiennes, on ne fume pas. Pour les autres départements, c’est la loi – et rien que la loi – qui s’applique.

      Nul n’est censé ignorer la loi en effet. Et ça s’applique aussi à vous.

    • z20900 dit :

      Bonjour,
      là Vous êtes vraiment de mauvaise foie.

      Cet arrêté préfectoral existe bel et bien et ne concerne que les gares parisienne et La Défense.

      Sur les quais des autres gares, c’est -malheureusement- autorisé.

      Bonne journée

  11. NINI dit :

    C’est vous qui êtes de mauvaise foi… D’ailleurs tous les jours dans les trains et sur les quais les fumeurs nous prouvent qu’ils n’en ont rien à faire de la loi… et des autres. Seul leur nombril est important.

    • z20900 dit :

      Oui les trains sont strictement non fumeurs, tout comme la gare de Paris est, et la loi devrait y être appliquer à la lettre, pour les quais découverts vous pouvez toujours attendre.

  12. cristal07 dit :

    Bonjour
    Laetitia serait-il possible d’avoir un extrait de ce fameux arrêté préfectoral dont tout le monde parle ?
    En effet, cela éviterait les peut être, oui ou non…
    Merci d’avance.

  13. captainboeingPasser en mode normal dit :

    Les fumeurs se mettent toujours au mêmes endroits sur les quais et dans les trains puisqu’ils se réservent des zones cancérigènes. Qu’on mette des systèmes d’arrosages automatiques et des amendes à 1000€, ça va vite les calmer et la sécu fera des économies.

  14. nathg dit :

    Je crois qu’il est autorisé de fumer sur les quais de toutes les autres gares du moment qu’ils ne sont pas clos. Par contre il n’est pas autorisé de fumer sur les quai des gares citées dans l’arrêté préfectoral ci-après :
    http://dnf.asso.fr/Arrete-no-2007-20068-Gares.html

  15. JerePasser en mode normal dit :

    Laetitia, les Z2N 22A et 27A ont des tags recouvrant un motrice pour la 22A et une voiture pour la 27A. Et la NAT 139H avec les trains sur une partie de la longueur de la rame, gribouillis d’un enfant de 4 ans au moins…

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Jéré,

      J’ai remonté votre signalement au Technicentre. Merci

    • JerePasser en mode normal dit :

      Bonjour Laetitia,
      Vous pouvez ajouter la Z2N 176A taguée sur une motrice et avec le SIVE visuel et sonore hors service.

    • z20900 dit :

      Bonjour,

      En gros toutes les z2n sont taguées ?

      Depuis la mise en service de la machine à lavée, les franciliens sont franchement plus propres! Dommages que les autres matériels soient toujours aussi sales, mention spéciale aux mi2n qui sont encrassées à l’intérieur et et l’extérieur.

    • davv dit :

      Enfin , il y a des franciliens neufs actuellement sur le réseau , facile à être propre 😉 mais combien de temps ?

    • z20900 dit :

      Tant que la machine à lavée fonctionnera .

      Apres il reste le problème des tags

    • JerePasser en mode normal dit :

      J’ai vu plusieurs Z2N, MI2N et Z50000 propres depuis que la machine à laver a été mise en service.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Oui, je fais remonter.

  16. Pilote dit :

    La loi Evin date de 1991 et votre arrête Nathg de 1978 !!! C’est donc la loi Evin qui s’applique 😉

  17. LcFr dit :

    Cas d’école sur la ligne e. Train hove indiqué à l’heure, puis 2 minutes avant son arrivée en gare, retard de 10 minutes annoncé. Zero information sur les panneaux zero agent sur le quai.
    Si j’avais eu cette info en arrivant en gare j’aurai pris une autre ligne. Puis les trains à vide qui passent à pleine allure sur la ligne interrompue ça le fait moyen.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @LcFr, pour faire suite à votre commentaire, j’aurai besoin de précisions pour orienter ma recherche:
      -Votre gare de départ.
      -Le train HOVE en question devait partir à quelle heure?
      -Vous indiquez n’avoir vu aucune informations sur les écrans, par conséquent comment avez-vous eu l’information sur son retard? était-ce grâce à une annonce?
      Merci

    • LcFr dit :

      Bonjour Laetitia
      Gare de val de fontenay, ligne E, train hove de 19h14 décalé de 10 minutes au dernier moment.
      Le retard a été annoncé sur le panneau vers 19h12, et un message a été diffusé peu après.

      Pas de communication sur les écrans sur l’incident, juste un message audio diffusé après le retard du train.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      C’était bien le 08/02?

    • LcFr dit :

      11/02, hier soir 🙂

  18. callens dit :

    Et pour ce soir, l’expliquation du retard du train de 18h46?

  19. LDV75 dit :

    Bonjour à toutes et tous les galériens nicotinophobes de la ligne P,

    Je suis loin d’être un juriste, mais j’ai trouvé l’arrêté préfectoral qui dispose l’interdiction de fumer dans les gares ET sur les quais d’une quinzaine de stations parisiennes. Il s’agit de l’arrêté n°2007-20068 modifiant l’arrêté n°78-16420 du 25 juillet 1978 relatif à la police dans les parties des gares de chemins de fer d’intérêt général et de leurs dépendances accessibles au public.

    Les stations où le tabac est banni sont Paris Montparnasse, Paris Austerlitz, Paris Nord, Paris Est, Paris Lyon, Paris Saint Lazare, Bibliothèque François Mitterrand, Saint Michel Notre Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Pont de l’Alma, Champs de Mars Tour Eiffel, Boulevard Victor, Avenue du Président Kennedy, Boulainvilliers, Avenue Henri Martin, Avenue Foch et Neuilly Porte Maillot.

    Cet arrêté préfectoral crée un article 9.1 au sein de l’article 9 de l’arrêté n°78-16420 du 25 juillet 1978. Cet article 9.1 dispose que « Il est interdit de fumer sur l’ensemble des quais des gares suivantes : « , puis suit la liste des gares et stations de RER.

    Pour télécharger cet arrêté : http://www.comby.org/tabac/2007-gares.pdf

    En conclusion : à Paris, il est bien interdit de fumer sur les quais des gares mentionnées dans cet arrêté n°2007-20068, en revanche il n’y a, à ma connaissance, aucun arrêté préfectoral qui dispose qu’il est interdit de fumer sur les quais (espaces publics dits ouverts) du département de Seine-et-Marne. A Meaux, Trilport, Chelles ou La Ferté-sous-Jouarre, les fumeurs sont dans la légalité s’ils fument sur les quais. Cela vous horripile ? Contactez le préfet de Seine-et-Marne pour qu’il mette en place un arrêté.

    Bien cordialement

  20. LaetitiaPasser au statut dit :

    Bonjour à tous,

    Je vous remercie pour vos témoignages. J’ai noté plusieurs points dans vos commentaires suite à ces incidents :
    La situation compliquée à Meaux : beaucoup de voyageurs, peu d’agents SNCF visibles, donc une foule difficilement canalisable… et une ambiance électrique malgré la présence d’équipes de SUGE.
    Des bus qui ont eu du mal à circuler et à se positionner. Une répartition des bus inégale (par assez pour la Ferté sous Jouarre par exemple)
    Coté information voyageurs : des annonces inaudibles en particulier à Magenta et à Paris Est, des informations incohérentes entre les écrans et les informations en gare.
    Pour les applications (Transilien/SNCF). J’ai vérifié les rapports pour ce soir-là au total 5 « Infos Trafic » ont été relalisées ce soir-là entre 16h15 et 19h55 et 2 d’entre elles ont donné lieu à des alertes (celles que vous pouvez recevoir directement sur votre téléphone)
    Ces « Infos Trafic » indiquaient à chaque fois le motif (coupure d’alimentation électrique), les conséquences (trafic ralenti, circulation interrompue, reprise progressive).
    Elles sont mises à jour dès qu’il y a de nouvelles informations.
    Les mises à jour sont consultables sur l’application mais ne vous sont pas forcément envoyées sous la forme d’une alerte. Par conséquent j’ai fait remonter vos remarques pour étudier la possibilité d’envoyer une alerte dès qu’il y a une mise à jour.
    Par ailleurs, à certains endroits comme à Meaux par exemple, le réseau en local a pu être saturé en raison d’un nombre trop important de mises à jour.
    J’ai remonté tous vos commentaires à mes interlocuteurs. Nous avions déjà des informations du « terrain », vos commentaires les rejoignent et sont donc un complément très riche pour identifier encore plus précisément les points sur lesquels nous devons orienter nos actions.

    Enfin le dernier décret concernant l’interdiction de fumer dans les espaces publics date de 2014.
    C’est l’arrêté n° 2014-00927 datant du 4 novembre 2014 relatif à la police dans les parties des gares, stations et leurs dépendances accessibles au public qui en fixe les conditions d’application.

    Voici ce que stipule l’article 6 :

    Il est strictement interdit de fumer :
    – en dehors des zones réservées aux fumeurs et identifiées comme telles ;
    – dans les lieux fermés et couverts qui accueillent du public ou qui constituent des lieux de travail
    -dans les parties fermées et couvertes des gares et de leurs dépendances accessibles au public, à I ‘exception des quais non abrités ou protégés par un simple auvent ;
    -sur l’intégralité des quais surmontés pour une partie au moins de leur longueur, d’une couverture de grande ampleur surplombant les voies de circulation (grande verrière ou grande dalle).
    En particulier, il est interdit de fumer sur l’intégralité des quais des gares suivantes :
    L’ensemble des gares Parisiennes sont énumérées dont :
    – Paris Est
    -Haussmann Saint-Lazare
    -Magenta

    Il est donc interdit de fumer dans les lieux couverts et fermés réservés à l’usage collectif, en l’occurrence, les trains et les gares (hall, souterrain).

    SAUF : les quais, ainsi que les marquises qui ne sont pas concernés par cette interdiction car ils ne sont pas des espaces couverts et fermés.
    L’arrêté Préfectoral, prévoit cependant des restrictions supplémentaires que CHAQUE PREFECTURE est en droit de décider.
    C’est le cas de la préfecture de Paris, qui en raison du nombre de gares souterraines a souhaité étendre cette interdiction de fumer à l’ensemble de la gare, quai compris.
    Il y a cependant des annonces dans toutes les gares sur le rappel général de la loi, mais il est impossible de rentrer dans le détail.
    Si vous avez encore des questions, des incompréhensions, des remarques sur le sujet des fumeurs, je vous propose de continuer la discussion dans le billet que j’avais dédié à ce sujet : http://malignep.transilien.com/2015/02/27/les-fumeurs-vos-trains-combat-quotidien/ pour laisser ce billet à son sujet initial : les arbres sur les voies.

  21. Pilote dit :

    Rassurez Vs Laetitia Vs n’aurez plus à me censurer via Twitter on est libre t’attendre nos responsables politiques et de dialoguer avec d’autres usagers victimes. Ce blog qui est réservé à votre usage personnel, ne me reverra plus. Il ne sert à rien si ce n’est utiliser de manière inadéquate l’argent de mes impôts. Censuré moi… Je vous dit à sur Twitter et ds les associations d’usagers où je compte défendre nos droits et en particulier celui du respect que Vs me devez

  22. JerePasser en mode normal dit :

    Pour apporter des solutions constructives et réalisable il faut qu’il ait un dialogue entre clients, agents SNCF et collectivités territoriales éventuellement aussi avec des associations d’usagers.
    Beaucoup d’avis de cheminots et de clients se rejoignent, il y a de vrais enjeux sur les lignes E et P: Ponctualité, Sûreté, Entretien et gestion du matériel, Infrastructure… Tout ce qui fait que certaines choses ne vont pas toujours et dégradent l’exploitation de la ligne et les conditions de voyage. Le dialogue entre clients et cheminots permet de mieux se comprendre/connaître, nombre de clients s’interrogeant sur l’exploitation de la ligne, procédures, problèmes, retards… Et aux cheminots de mieux comprendre les attentes des clients: annonces, ponctualité, matériel…
    Autant de raisons de créer un échange constructif. Mais il faut également comprendre que les clients attendent de vrais actions.

  23. LcFr dit :

    Le dialogue est certes important mais s’il est nécessaire pour que la sncf comprenne l’importance de la ponctualité, on est perdu.
    Pour ma part, je ne prends pas le train à 7h26 pour aller flaner dans les rues de Paris. Je me rends au bureau, et de facto, j’ai besoin d’un minimum de ponctualité. S’ils n’en sont pas conscients le dialogue est déjà tronqué à la base.

    • JerePasser en mode normal dit :

      La ponctualité après la sécurité bien sûr fait partie des objectifs de l’entreprise qui peut verser des pénalités au STIF si l’objectif n’est pas atteint.

Les commentaires sont fermés.