MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Vanessa, conductrice sur la ligne P, répond à vos questions !

7
Publié le 28/05/2015

Retards, annonces, signal d'alarme, fermeture des portes : tous les sujets qui touchent au métier de conducteur sont abordés sans détour.

IMG_1055Sur le blog et sur Twitter vous avez émis le souhait de mieux connaitre nos métiers.
J’ai également constaté dans vos commentaires, des interrogations, des incompréhensions, des agacements vis-à-vis des conducteurs de vos trains.

J’ai donc rencontré Vanessa qui est conductrice sur la Région de Paris-Est et qui a accepté de répondre sans détour à vos questions.

 

Dans ce premier épisode, Vanessa répond aux questions que vous posez souvent et que j’avais récoltées au préalable sur le blog et Twitter (quelles sont les incidences d’un signal d’alarme, est-ce que c’est vous qui réglez le chauffage, si vous ne faites pas d’annonces, c’est parce que vous n’avez pas les informations ?…).

Lisez aussi le second épisode, où Vanessa répond à des questions plus personnelles sur son métier de conductrice (et où une « surprise » attend les plus curieux !).

 

Fermeture des portes

Pourquoi faites-vous  des annonces « ne pas gêner la fermeture », alors qu’on n’a pas fini de monter où descendre ?

En heure de pointe le temps entre deux train est court. Si on ne respecte pas scrupuleusement les horaires d’arrivée et de départ, on accumule du retard et cela risque de gêner encore d’autres trains. On va donc accumuler du retard et malheureusement on est obligé parfois de presser un petit peu les  voyageurs pour ne pas perdre de temps sur le trajet.

:

Signal d’alarme

Une annonce dit qu’on s’arrête pour « signal d’alarme injustifié ». Mais pourquoi on s’arrête alors, s’il est injustifié ?

Quand un signal d’alarme a été actionné, on a juste quelques indices en cabine. La procédure ensuite c’est de décrocher le combiné radio et on a une liaison qui s’établit entre la cabine de conduite et la voiture dans laquelle le signal d’alarme a été tiré.

Donc parfois on connaît la cause du signal d’alarme, mais parfois on n’a pas de réponse. Du coup on ne peut pas savoir tout de suite si c’est justifié ou non et généralement, lorsqu’on a pas de réponse c’est quelqu’un qui a tiré le signal d’alarme de manière intempestive.

Dans la plupart des cas,  nous devons aller voir sur place, pour voir ce qu’il se passe mais aussi parce qu’il faut réarmer le signal d’alarme dans la plupart des matériels.

Si on n’a pas eu d’information en amont, c’est souvent sur place qu’on s’aperçoit s’il s’est passé quelque chose ou pas et si le signal est justifié ou non.

;
Pourquoi ne faites vous pas immédiatement une annonce dès que le train est arrêté suite à un signal d’alarme?

Dans la plupart des cas une annonce à titre d’information sera faite immédiatement:  « on a eu un signal d’alarme, nous allons être arrêtés plusieurs minutes »

Dans d’autres cas plus exceptionnels, par exemple lorsque le train n’est pas complètement à quai, une annonce indiquera de ne pas sortir du train pour des raisons de sécurité.

Ça arrive souvent les signaux d’alarme injustifiés ?

Pour ma part ça fait 4 ans que je conduis et j’en ai toujours connu beaucoup.

Peut-on s’arrêter en pleine voie en raison d’un signal d’alarme tiré?

Dans la plupart des cas même si le signal d’alarme a été tiré en pleine voie, il est possible d’aller jusqu’au premier quai.

;
En revanche, ça peut arriver d’avoir les deux premières voitures en pleine voir alors que le reste du train est à quai ? C’est pour ça qu’on demande aux gens de ne pas sortir au cas où ?

Tout à fait. Même plus de deux voitures, avec l’inertie, un train met un certain temps pour s’arrêter. Si deux ou trois voitures ont déjà quitté le quai, si le freinage se met en route à ce moment là, il peut y avoir la moitié du train hors quai.

 

Les infos à bord des trains

Pourquoi parfois vous roulez longuement au ralenti sans nous donner d’informations ?

La plupart du temps ça va être en raison de la signalisation. Ça marche un peu comme sur la route : feu vert, feu orange, feu rouge…
Nous ne pouvons rouler à pleine vitesse que si les signaux sont au vert. Si on a du orange ou du rouge c’est qu’il a quelque chose devant.

Même si nous avons des horaires à respecter, il suffit par exemple que quelqu’un ait bloqué les portes du train qui précède, le train prend 1 minute supplémentaire à chaque arrêt, et il aura donc 3 ou 4 minutes de retard sur son trajet.
Donc s’il y a un autre train derrière qui arrive, la signalisation qui va lui imposer de ralentir. C’est le principe « du bouchon ».

Par ailleurs il faut bien imaginer qu’on roule à des vitesses très importantes : la signalisation est donc la priorité absolue. On ne peut pas se permettre d’être déconcentré en faisant une annonce et de « zapper » quelque chose qui peut se passer sur le terrain.
Les procédures sont très sécuritaires et nous permettent justement de ne pas se « rentrer dedans », tout simplement.

Donc, si on est dans des séquences de signalisation, il faut attendre que tout ce passage délicat soit passé avant de faire des annonces. C’est la sécurité qui est en jeu et c’est notre priorité.

;
Donc une fois que vous avez repris votre marche normale, pouvez-vous donner des informations aux voyageurs, au moins une indication sur la possibilité de rattraper le retard ?

Cela dépend des situations. Le problème c’est que lorsqu’il y a du retard sur le train qui nous précède, on ne sait pas s’il a repris une vitesse normale et s’il ne va plus en accumuler. Il est impossible de changer de voie, et par conséquent d’estimer un retard où pas.

:

Le chauffage où la climatisation à bord des trains

Est-ce que c’est vous qui réglez le chauffage, car parfois on tombe sur des rames sans chauffage ou sans clim?

C’est très rare que l’on puisse régler le chauffage. La plupart du temps, on n’a aucune action là-dessus, tout est automatique.

:
Est-ce que quand on n’a pas de clim vous n’en avez pas non plus en cabine de conduite ou alors vous n’avez aucun moyen de vous en rendre compte ?

Ce sont 2 systèmes de clim et de ventilation différents. Donc on peut très bien avoir la clim dans la cabine et ne pas l’avoir derrière dans les voitures, et inversement.

Parfois, il y a des lampes qui sont allumées au niveau des voitures donc on sait que le système est en défaut. Dans ce cas on note toutes les anomalies qu’on peut trouver sur le train dans un carnet de bord, qui sera consulté au Technicentre.

:

Les retards

On annonce très souvent aux voyageurs des « retards dans la préparation du train« , mais franchement c’est juste le conducteur qui est en retard, non ?

On peut se retrouver face à différentes choses.
Si c’est dans la préparation du train, il y a une une liste précise de choses à vérifier et des essais à faire sur les différents systèmes de sécurité comme le frein.

Ces essais sont faits à chaque fois, on ne peut pas y déroger. Et s’il y a une anomalie, malheureusement il faut dépanner. Donc il y a des cas où la rame va arriver en retard à quai.

Les retards de conducteurs sont très rares, en revanche ce qui peut arriver c’est que le conducteur a eu un retard sur un train qu’il a conduit précédemment.

Par exemple, un conducteur peut très bien commencer sa journée en conduisant sur l’axe de Coulommiers et ensuite sur l’axe de Meaux. S’il a eu un retard sur Coulommiers, il va être en retard pour aller sur l’autre rame qui va à Meaux, sachant qu’il doit changer de voies, de matériel, et qu’il doit refaire des essais.

Un conducteur peut faire une seule ligne et un seul  matériel toute la journée mais également deux ou trois matériels et des axes différents.
Prenons l’exemple d’un conducteur qui a conduit sur l’axe Château Thierry et qui a eu un problème sur la ligne P : s’il doit conduire ensuite sur le RER E il ne va pas être à l’heure et des trains peuvent être supprimés. Ce sont des réactions en chaîne.

:

Les annonces à bord des trains

Avez-vous une formation à la « prise de parole » pour faire des annonces ?

C’est une formation qui dure une journée. Ce n’est donc pas évident en heure de pointe de prendre le micro et de savoir parler à des centaines de voyageurs. Donc les premières fois c’est très déstabilisant. Avant c’étaient les contrôleurs qui faisaient les annonces.

Aujourd’hui tout au long de la formation conduite (qui dure en moyenne un an) nous nous entraînons à faire des annonces très régulièrement, en plus de cette formation d’une journée « prise de parole ». Les « nouvelles générations » font ainsi des annonces avec de plus en plus de spontanéité, c’est aussi une question de personnalité (certains sont plus à l’aise pour prendre la parole).

 

Si vous ne faites pas d’annonces, c’est parce que vous n’avez pas les informations ?

Il a plusieurs possibilité : le conducteur n’a pas encore d’information et dans ce cas il dira « je reviens vers vous dès que j’ai plus d’informations », ou il attendra d’avoir des infos stables avant de les diffuser pour ne pas prendre le risque qu’elles changent.

Nous pouvons recevoir l’information de la part de plusieurs interlocuteurs mais le plus souvent c’est quand même le régulateur ou les agents circulation c’est-à-dire ceux qui vont gérer la gestion des circulations qui vont relayer les informations jusqu’au conducteur.

Le souci c’est que lorsqu’il y a une perturbation elle est rarement isolée donc ils ont beaucoup de choses à gérer de leur côté, de procédures à appliquer et répondre à chaque conducteur ça prend énormément de temps.

:

Les fumeurs à bord des train

La première voiture est souvent condamnée à cause des fumeurs : c’est pour protéger le conducteur ?

J’ai déjà été confrontée à ce problème. Effectivement la fumée rentrait en cabine et parfois ce n’était pas que de la cigarette… donc on peut comprendre de part notre fonction de sécurité, qu’ il n’est pas question d’inhaler ce type de fumée.

Dans cette voiture, où les fumeurs gênent les autre voyageurs, il y a aussi parfois des bagarres. La SUGE est systématiquement appelée mais n’est pas toujours présente pour intervenir.

:
Les trains courts

Vous voyez la différence quand vous conduisez un court à la place d’un long, ou c’est juste un train pour vous ? Est-ce que de là où vous êtes vous voyez des choses particulières sur la montée, la descente des voyageurs ?

Que ce soit  des trains longs ou trains courts, la principale problématique c’est la répartition des voyageurs le long du quai.  En général les voyageurs se mettent à l’endroit où ils vont pouvoir prendre l’escalier ou la sortie le plus rapidement possible à l’arrivée.

Les voyageurs s’entassent donc dans certaines voitures, alors qu il y en a d’autres où il reste des places assises…et malheureusement ce type de comportement peux faire cumuler du retard.

:

L’affichage de la mission des trains

Est-ce que c’est vous qui réglez les noms des missions affichées dans les trains ?

Oui tout à fait. Pour les codes missions et pour les « messages pré-enregistrés » le conducteur a la main depuis la cabine de conduite.

Donc s’il y a une erreur, c’est le conducteur qui a mal rentré le code ?

Tout dépend du matériel. Si on ne rentre pas le bon code mission et que le code n’est pas « pré-enregistré », il va afficher une erreur. Il peut aussi y avoir une anomalie matériel.

 

Nous voici arrivé à la fin de ce premier épisode, si vous avez des questions, des remarques, des points sur lesquels vous souhaiteriez que nous allions plus loin, n’hésitez pas à m’en faire part dans vos commentaires !

A très bientôt pour le second épisode !

à lire aussi

Être conductrice sur la ligne P : suite de l’interview de Vanessa

7 commentaires pour “Vanessa, conductrice sur la ligne P, répond à vos questions !”

  1. JerePasser en mode normal dit :

    Billet très intéressant, j’ai hâte de voir la suite 😉

  2. AlexisPasser en mode normal dit :

    Billet très sympathique qui permet d’en savoir plus. Toutefois quelques questions voir incohérence restes. Déjà au niveau des annonces, la conductrice annonce qu’il n’est pas possible, en raison de la grande vitesse du train, de faire des annonces lorsque le train est au ralentis ou à l’arrêt car c’était bien ça la question. ^^ Il y a donc des formations pour les annonces, c’est dans ce cas vraiment dommage que très peu de conducteur ne l’applique, surtout que les gens ne demandent pas spécialement d’informations mais simplement une confirmation que le conducteur est bien présent et qu’il prend en charge la situation et des excuses de la part de la SNCF (pas au nom du conducteur), très peu communique au micro en cas d’incident ou très furtivement et très rare sont ceux qui adresse des excuses au nom de la SNCF, cela fait penser au conducteur qu’il trouve cette situation normal et que les passagers doivent faire avec. Lorsqu’il n’y a aucun incident, là, je ne connais qu’un seul conducteur qui nous souhaite une bonne journée. Les messages de sympathies qu’il reçoit montre bien que c’est un réel manque pour les passagers. Je pense que c’est tout simplement un manque d’effort des conducteurs ou peut-être certains, à force de croiser des passagers faisant preuves d’incivilité, en viennent à ne pas apprécier l’ensemble des passagers. Pour ce qui est des autres questions, toutes les réponses sont données. ^^ Merci pour ce questionnaire. ^^

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Alexis,
      C’est strictement le même principe que sur la route, il faut respecter la signalisation qui régule la circulation. Si le train est lancé à pleine vitesse, le conducteur doit se préparer le cas échéant à freiner, et si le train est ralenti par la signalisation, c’est qu’il se passe quelque chose devant et le conducteur doit rester attentif.
      Par ailleurs si le conducteur ne vous donne pas d’information c’est parfois parce qu’il n’en a pas lui même. Il arrive aussi que les informations évoluent, le conducteur attend donc parfois d’avoir une information stable avant de la communiquer.
      Enfin certains conducteurs car il n’y en a pas qu’un, adressent des messages positifs aux passagers de leur train, c’est effectivement apprécié, mais cela dépend de la personnalité de chacun, d’autres sont plus discrets mais cela n’enlève rien à leur professionnalisme et au respect qu’il porte aux voyageurs:)

    • AlexisPasser en mode normal dit :

      Bonjour @Laetitia,

      Bien entendu mon commentaire n’avait rien de négatif sur les conducteurs, c’était juste un petit avis. Par exemple juste annoncer « je n’ai pas l’information » permet à certains passager de comprendre que le conducteur est aussi dans la même situation. 🙂 Peut-être ça sera dans ma deuxième partie mais ça serait bien de voir du côté de la formation et surtout j’ai une question qui n’est pas posé ici, pourquoi en gare de l’est les conducteurs doivent appuyer sur un bouton sur le quai ? Merci. 🙂

    • JerePasser en mode normal dit :

      Bonjour,
      Les conducteurs appuient sur un bouton à Paris Est mais aussi à Haussmann, il signifie au poste d’aiguillage (Poste 1 Paris Est pour Paris Est et poste 1 CHL pour Haussmann) que le train est prêt au départ et qu’ils peuvent tracer les itinéraires.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Alexis, j’avais bien compris que votre commentaire n’avait rien de négatif, et votre avis est le bienvenu! Je fais donc remonter vos préconisations:)

    • dav77 dit :

      Bonjour ,

      Je rebondis sur ce que dit Laetitia .
      Un agent de conduite est recruté en fonction de sa personnalité , ses compétences pour assurer la CONDUITE d’un train , et non pas pour effectuer des annonces .
      Il y a des agents dont c’est le métier , qui ont donc été formé et qui sont en plein temps à ce poste .
      Effectivement , suivant la personnalité des conducteurs , certains seront plus à-même d’effectuer des annonces , de prendre la parole , et d’autres ne sauront que beaucoup moins bien le faire parce que pas à l’aise pour ça , ce qui n’en font pas pour autant de mauvais conducteurs .

      Pour ce qui est du moment de faire les annonces , je peux tout à fait comprendre que certains ne veulent pas en faire en roulant : en effet , même si  » tous les feux sont verts  » , le conducteur se doit d’être « présent » , d’où l’interdiction d’utiliser son portable par exemple .

      Pour ce qui est lors de l’arrêt du train , le conducteur peut en effet avoir d’autres occupations (dépannage, application procédure de sécurité) , attendre plus d’infos/des infos .

Les commentaires sont fermés.