MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Comment une seule personne sur les voies suffit à paralyser tout le trafic?

9
Publié le 24/02/2016

logo personnes sur les voies

Comme je l’avais annoncé dans mon précédent article,  je reviens vers vous pour discuter du problème des personnes sur les voies.

Ces situations perturbent inévitablement la circulation des trains. Comment une seule personne sur les voies suffit à paralyser tout le trafic? pourquoi la  circulation des trains est-elle systématiquement arrêtée? que fait la SNCF pour limiter les intrusions sur les voies?

Je répond à vos questions dans cet article.

Pourquoi faut-il arrêter systématiquement les circulations lors d’intrusions sur les voies ?

Dès qu’une « alerte radio » est déclenchée par un conducteur, un signal sonore est alors envoyé à tous les trains du secteur ainsi qu’aux agents SNCF en charge de gérer le trafic sur la zone.  La circulation est alors interrompue.

Lorsque l’alerte radio est activée, les opérateurs des postes d’aiguillage ferment immédiatement les signaux donnant accès au secteur concerné. Les feux passent au rouge, la circulation est interrompue et l’accès à la zone est interdit. Le conducteur ayant émis l’alerte contacte l’agent de circulation en charge du poste d’aiguillage pour s’identifier et donner le motif de l’alerte. Ces mesures sont également nécessaires pour permettre à la SUGE (police ferroviaire) d’intervenir sur les lieux de l’intrusion.

Une fois tout risque de danger écarté, le poste d’aiguillage ou le centre de gestion des circulations contacte le conducteur du train ayant émis l’alerte, et les trains circulant dans le secteur concerné, pour autoriser la remise en marche. Le trafic peut alors reprendre progressivement.

Si un doute subsiste, votre train circule d’abord à vitesse réduite pour être en capacité d’examiner la voie et de s’arrêter rapidement si nécessaire.

Comment se fait-il que des personnes parviennent à s’introduire sur les voies?

Car nous nous ne pouvons pas protéger hermétiquement  les 30 000 Kms de voies qui constituent le réseau ferré, néanmoins de nouveaux systèmes de surveillance sont à l’étude.

Quelles sont les actions mises en oeuvre face au problème des personnes sur les voies?

Lors d’intrusions sur les voies, 3 cas biens distincts sont recensés :

1. Des personnes sont effectivement sur les voies et sont signalées par un conducteur lors du passage d’un train. La SUGE se déplace sur le site pour tenter d’interpeller la ou les personnes.

Mais il est assez rare qu’en arrivant sur le lieu qu’ils puissent interpeller la ou les personnes en cause – dans les faits, elles ont souvent déjà disparu.

En cas d’interpellation des auteurs, il s’agit bien d’une infraction (« pénétration illicite dans une emprise soumise à impératif de sécurité » Art L 2242-4 5° du Code des transports).

Dans ce cas :

un procès-verbal est établi à l’encontre de l’auteur.

– s’il y a des retards de circulations, une plainte sera déposée par la SNCF pour entrave à la circulation des trains et sera instruite par le parquet avec chiffrage du préjudice subi.

2. Des personnes sont aux abords des voies mais pas sur les voies : les circulations ne seront pas arrêtées. La SUGE se déplace la aussi sur place pour vérifier la situation, et tenter de retrouver le ou les individus grâce aux renseignements recueillis  auprès des conducteurs qui circulent sur l’axe du signalement.

3. Enfin le cas de suspicion de personnes dans les voies – notamment dans le cas de l’ouverture des portes lorsque train est arrêté en pleine voie, qui correspond à l’incident du 16 février 

Le conducteur du train a un signal qui lui indique que les portes ont été ouvertes et donc qu’il y a  un risque très important que des personnes soient descendues sur les voies. Il  va donc déclencher l’alerte radio. Puis, après avoir obtenu les protections de sécurité nécessaires,  il descend de son train pour vérifier si effectivement des personnes sont bien dans les voies ou non.

Des procès-verbaux et des dépôts de plainte contre des personnes interpellées en flagrant délit sur les voies sont réalisés systématiquement.

Des actions de préventions

Au delà de la répression, la prévention par l’éducation est indispensable précisément pour limiter les intrusions sur les voies.

Des opérations de sensibilisation et de prévention sont  proposées en particulier auprès des jeunes, dans les écoles, les collèges, les lycées, pour essayer de diffuser une « culture » de la sécurité ferroviaire qui préviendrait ce phénomène.

Je reviendrai dans un article dédié vous parler de ces interventions en milieu scolaire. En attendant si vous avez des questions, des remarques, n’hésitez pas à m’en faire part.

 

 

 

 

9 commentaires pour “Comment une seule personne sur les voies suffit à paralyser tout le trafic?”

  1. Zbra dit :

    Magnifique hypocrisie comme toujours cet article. Donc d’après vous les gens descendent sur les voies sans aucune raison ? Jamais par exemple parce que cela fait deux heures qu’ils patientent dans un train a l’arrêt et que ne voyant aucun agent, aucune information, ils se disent que se débrouiller par eux-mêmes est la seule solution ? Non ? Vous ne prenez pas le train Laetitia j’en suis désormais certain.

  2. Zbra dit :

    Et puisque vous ne répondez jamais à cette question je la repose : Que pensez-vous du fait d’amasser des centaines de personnes à gare de l’est sous prétexte de sécurité, pour éviter les mouvements de foule selon vous, tout cela en plein plan Vigipirate, tandis que vous provoquez vous mêmes les mouvements de foule en ne laissant que dix minutes pour monter dans les rames ? Et les changements de voie au dernier moment, n’aurait ce pas par hasard un rapport avec les gens sur les voies ? Je n’ai jamais vu personne traverser les voies hors de cette situation précise. Qui réfléchit chez vous ? Je serai curieux de voir un article sur ce sujet, les brillants cerveaux qui pondent ces arguments fallacieux au possible.

  3. z20900 dit :

    Les traversées de voies massives comme à Paris est ne sont heureusement pas les plus fréquentes, et heureusement.

    La majorité des traversées de voies concernent des personnes isolées notamment en gare de Noisy le sec et pantin.

    Quand aus voyageurs bloqués dans les trains, c’est toujours le même problème : communication parfois défaillante qui n’incite pas à rester à bord du train.

    Heureusement dans les nouveaux trains il est impossible d’ouvrir les portes même avec l’utilisation du signal d’alarme. (Cependant dans certains cas précis et pour des raisons de sécurité, leur déverrouillage peut quand même être possible à l’arrêt)

  4. Pilote dit :

    Esperons qu’on puisse les déverrouiller, car en cas d’incendie ou d’attentats, on fait quoi sinon ?

  5. Zbra dit :

    Et encore un train court non annoncé a 7:56 a la Ferté sous Jouarre. Vous n’aviez pas déjà reçu des plaintes a ce sujet, exactement ce sujet et pour cette même gare ? Vous donnez vraiment l’impression de n’en avoir rien a f**tre de nous. Même des choses minimes et gratuites, comme communiquer, vous ne le faites pas. Que comptez-vous faire pour remédier à cette situation ? Et peut-on un jour espérer avoir un vrai affichage en gare, avec des panneaux utiles, par exemple qui indiquent les retards et les trains courts. Parce qu’à priori les horaires nous les connaissons, contrairement à vos nombreux aléas de gestion.

  6. Elisabeth dit :

    Merci pour ces précisions. Certes, ça ne résout pas les problèmes, mais elles ont le mérite de donner des explications.
    Par ailleurs, votre infographie est très intéressante, elle devrait être diffusée dans les gares. Tout le monde n’a pas accès à internet et n’a pas la possibilité de voir ou lire vos explications.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Elisabeh, je vous remercie pour votre suggestion, à ce jour nous n’avons pas d’écrans en gare permettant de diffuser des vidéos, cependant il y a des écrans dans les Franciliens, je vais poser la question pour savoir si il est possible d’y diffuser des vidéos ou des infographies.

  7. Zbra dit :

    Et rebelotte. Train en retard. Soit disant 10 minutes. Qui deviennent vite 20 minutes. Pourquoi mentir a chaque fois ? Vous espérez sauver les apparences ? C’est déjà trop tard depuis des années. Et surtout ne vous excusez pas pour votre incompétence. Accusez le réseau ou les usagers plutôt, vous avez l’habitude

  8. Jfromlies dit :

    Bonjour,

    J’utilise la ligne P le matin à la gare de Lagny sur marne. Je prends le train de 7h33.
    Depuis quelques temps, nous avons la chance d’avoir un SUPERBE train BOMBARDIER .. les couleurs changent, les portes sont plus grandes .. il est climatisé .. sauf qu’il dispose de moins de places et du coup.. à peine arrivé à chelles, le train est BONDE.
    Cela ne devrait pas me choquer plus que cela puisque moi je suis assis .. mais tout de même, je trouve totalement débile de mettre des trains avec moins de capacité aux heures de pointe (De 7h33 – plutôt 7h36 devrais-je dire – à 8h03).
    Les personnes qui ont décidé cela prennent-elles les transports en commun ? Aux heures de pointe ?

Les commentaires sont fermés.