MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Des bus géolocalisés.

6
Publié le 17/03/2016

logo BUSLa mise en place des bus de substitutions routières lors de travaux sur votre ligne est une organisation complexe. Lauriane qui en est responsable sur le secteur de Paris Est était venue vous expliquer le fonctionnement sur ce blog. Puis dans un second temps, elle avait répondu à vos questions.

En effet vous me faites parfois remonter des difficultés : passages retardés, arrêts anticipés, arrêt non desservi, connaissance insuffisante du trajet par le chauffeur,…

 

Pour un service plus qualitatif, désormais, les bus mis en place lors de travaux sur votre ligne sont géolocalisés en temps réel.

geolocalisation busLa géolocalisation, comment ça fonctionne ?

Les chauffeurs de bus ont une application de géolocalisation sur leur smartphone. Une fois activé, ce dispositif permet  au Gestionnaire de l’information voyageur et au PC Bus  de suivre la progression des bus en temps réel.

En complément, les chauffeurs disposent d’informations leur permettant de respecter les horaires aux différents points de passage. Une assistance au guidage est également prévue pour assurer les itinéraires prévus.

Avant il était très difficile pour l’agent en gare de vous indiquer où se trouvait votre bus de substitution. Grâce à la géolocalisation il peut désormais, avoir l’information auprès du PC BUS au COT.

Pour encore plus de réactivité, prochainement, les agents pourront installer une application spécifique sur leur smartphone leur permettant de vous informer en temps réel de l’endroit où se trouve votre bus et de son éventuel retard.

Je ne manquerai pas de vous informer dès que les agents auront accès à cette application. En attendant si vous rencontrez une difficulté lors d’une substitution par bus, n’hésitez pas à m’en faire part en m’indiquant la date, la gare et l’heure de départ. En effet grâce à ce dispositif de géolocalisation, nous pourrons identifier plus facilement le bus correspondant à votre signalement.

6 commentaires pour “Des bus géolocalisés.”

  1. NINI dit :

    On s »en fous de vos bus, on veut des trains. Vs allez tous nous entasser en gare de l’Est en pleine heure de pointe, tout ça pour un train de marchandises. Et vos solutions de remplacement bidon (2 bus/heure à Marne la vallée) relève du mépris total pour vos clients;

  2. LENOU77 dit :

    ET la nouvelle interruption du trafic (Meaux / Château), on en parle ? 1 fois par semaine maintenant, belle moyenne !!!!
    Petite question : les trains supprimés ne rentrent pas dans vos calculs de stat’ de ponctualité ? Car forcément si on ne comptes pas les annulations, vous êtes pas mal ! Mouahahahaha !
    Vos chiffres sont si différents de la perception des usages récurrents ! C’est lamentable !

  3. FLPasser au statut dit :

    « La mise en place des bus de substitutions routières lors de travaux sur votre ligne est une organisation complexe » : dans l’absolu, beaucoup de choses sont complexes à organiser. Moi même, dans mon activité professionnelle, je dois organiser des choses complexes. Ce qui est regrettable, c’est qu’une entreprise comme la SNCF, qui dispose de moyens considérables, ne soit pas capable de gérer des situations complexes. Ou plutôt, c’est justement parce que la SNCF est une entreprise complexe, avec une histoire complexe et des personnels aux statuts divers et complexes (je suis moi même fonctionnaire, je ne crache donc pas sur les statuts particuliers ; mais je sais que c’est justement « complexe » à gérer dans une structure…) qu’il est si difficile pour elle de gérer des « situations complexes »…

    Après, bravo pour vos efforts malgré tout. Mais effectivement, pour rebondir sur le message précédent, si un train de marchandise tombe en panne, ça nous fera une belle jambe de savoir qu’il y a un bus entre Trilport et Meaux… Le problème principal, c’est encore et toujours ces fichus trains de marchandise qui tombent en panne sur nos lignes (il s’agit de « nos » lignes que nous payons avec nos impôts et que nous prêtons à des sociétés privées : sont elles sanctionnées quand elle bloque le trafic ?), ces voies mal entretenues et ce matériel vieillissant.

    J’ajoute que dire que « les agents pourront installer une application spécifique sur leur smartphone », c’est assez fort de café ! Pourquoi n’est il pas écrit « devront » ? C’est donc facultatif ? Ils font ce qu’ils veulent ? Et pourquoi cette application n’est elle pas disponible pour le grand public ? Je peux comprendre qu’il y ait des développements coûteux à faire, mais tout de même, on devrait y avoir accès !

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @FL, « complexe » ne signifie pas forcément ingérable…Ce qui rend la situation « complexe » en ce qui concerne les substitutions routières lors de travaux, c’est que les travaux sont nombreux et dans des configurations différentes à chaque fois (journée/soirée/avec des plages horaires qui ne sont pas identiques…), que les compagnies autocaristes sont fortement sollicitées etc…
      C’est pour cette raison que les substitutions routières sont organisées plus d’un an à l’avance.
      Nous avons finalement peu de retours sur les substitutions routières, c’est donc que malgré leur complexité à les organiser, elles ne sont pas mal gérées.
      Nous ne sommes, pas à l’abri d’un incident, bus en retard ou en avance par exemple car en effet les heures de passage sont données à titre indicatif car soumises aux aléas de la circulation.
      Cependant c’est très pénible d’attendre un bus et de le pas le voir arriver, et c’est justement pour mieux vous informer en temps réel que la géolocalisation des bus a été mise en place.
      Les agents en gare pourront?/devont? installer cette application. Ce qui est certain c’est que c’est une réelle avancée pour les aider dans leur volonté de vous renseigner en temps réel, ils ne l’envisagent donc pas comme une option facultative.
      A ce jour cette application n’est pas disponible pour le grand public (probablement en raison du coût effectivement) mais je fais remonter votre suggestion.
      Enfin en ce qui concerne les voies, elle appartiennent à SNCF Réseau, qui est né en janvier 2015 de la fusion de Réseau ferré de France (RFF) et Sncf Infra. Que se soit: les trains Transilien, les trains Grandes Lignes, les trains étrangers, les trains de marchandises ou autres, comme sur l’autoroute, tous doivent payer un « péage » à SNCF Réseau pour circuler.

  4. LS dit :

    Je rejoins le message précèdent qui transpire de vérité. Aujourd’hui clairement la sncf priorise le passage des trains de marchandises sur la ligne. D’ailleurs quand un train de voyageur est supprimé sans raison n’avez vous jamais remarqué que quelques minutes après un train de marchandise passe en gare. C’est bien beau de faire un blog pour informer les gens des difficultés d’organisation de la sncf cependant aujourd’hui on constate que vous vous fichez des personnes qui se lèvent tôt pour aller bosser et subissent le retard et la suppression des trains le soir. Des gens se font licencier à cause de cette mauvaises gestion. Je vous demande mais ou est votre « conscience professionnelle » ou est votre envie de rendre un service de qualité à tous ces gens qui payent pour prendre les transport ???

  5. Sébastien B dit :

    « Dites-nous de quoi vous avez besoin et on vous expliquera comment vous en passer », moquait un célèbre et regretté humoriste. Maintenant grâce à l’appli, on nous informera peut-être que le chauffeur dépêché d’on-ne-sait-où (loin d’ici) est effectivement paumé en rase campagne et que donc nous souffrirons un retard… indéterminé.

    Tout ça parce qu’on interdit la concurrence routière sur les trajets prétendument assurés (!) par le monopole du train. La belle jambe (que ça nous fait) ! Les colummériens (par exemple) qui subissent le train sont de toute façon habitués à être lâchés en pleine cambrousse avec l’hypothétique perspective d’être secouru dans les heures qui suivent par la voie routière. Moralité : la solidarité entre voyageurs (et les personnes de leur entourage véhiculées) vient heureusement suppléer à la plus grande part de l’incurie chronique de la SNCF.

    Ne changez rien… Il serait dommage que 2019 ne vous apporte pas la juste rétribution de tout ce gâchis permanent.

Les commentaires sont fermés.