MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

Branches sur la caténaire : pourquoi ralentir le trafic ?

8
Publié le 13/09/2017

Mercredi 13 septembre: le trafic a été ralenti par des branches près de la voie à Emerainville.

Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur la nécessité de ralentir le trafic pour « quelques branches sur la caténaire ». La durée de l’intervention est aussi souvent jugée trop longue pour les retirer et permettre ainsi la reprise des circulations.

S’il parait évident qu’une coupe franche des arbres serait la seule solution, il faut penser que tous les arbres qui bordent les voies n’appartiennent pas nécessairement au périmètre SNCF.

Certains secteurs sont particulièrement affectés par une végétation dense qui produit inexorablement chaque année d’importants dommages sur le matériel (comme c’est le cas sur les caténaires) et par conséquent sur la ponctualité de l’ensemble de la ligne.

 

Les arbres sur les voies ou la caténaire : pourquoi ?

Pourquoi à  la SNCF on attend que les arbres tombent un par un sur les voies ou la caténaire !

Pourquoi vous ne faites rien ?!

Pourquoi la SNCF n’anticipe pas ce genre d’incidents ?!

 

Vous me faites souvent part dans vos commentaires sur le blog et sur Twitter de votre exaspération face à ces incidents liés aux arbres qui bordent les voies.

Ce sont des questions tout à fait légitimes, je viens donc vous donner quelques éléments d’explications.

La maîtrise de la végétation en actions

Depuis 2017, une experte végétation est totalement dédiée à l’organisation des chantiers de maîtrise de la végétation et tous les sujets qui s’y rattachent.

Elle organise un grand programme d’élagage, de débroussaillage et d’abattage des arbres aux abords des voies.

Débroussaillage réalisé début mars à Esbly

 

Ce programme est déterminé grâce à des tournées train avec une caméra pour « cartographier » la végétation et grâce aux demandes de riverains, mairies, conducteurs, etc.

Pour limiter les conséquences sur vos déplacements, la majorité des chantiers sont réalisés la nuit.

Ce grand programme d’élagage, de débroussaillage et d’abattage des arbres aux abords des voies, constitue d’ailleurs le premier budget de dépenses d’entretien des voies de SNCF Réseau.

Cependant, dans près de la moitié des situations, les arbres sont situés hors des emprises SNCF, soit sur des domaines privés, soit sur le domaine des collectivités territoriales.

Dans ce cas, pour tous les arbres jugés dangereux (trop hauts et/ou trop volumineux et susceptibles de tomber sur les voies ou la caténaire), il faut retrouver les propriétaires. Un courrier de mise en demeure leur est ensuite adressé.

Ce courrier a pour but d’informer que c’est à lui de faire le nécessaire et que si jamais un arbre de sa propriété tombait sur les voies, c’est lui qui serait responsable des dommages (retards, voies ou caténaires abîmées, etc…).

En complément, une campagne de sensibilisation auprès des mairies et des riverains sur les conséquences des arbres et végétations non entretenus sur les parcelles privées a été lancée en mars 2017.

Bien entendu nous n’attendons pas pour agir et, dans les faits, l’élagage se fait avec une débroussailleuse mécanique placée sur les voies qui va élaguer tous les arbres très proches des voies, quel que soit le propriétaire.

Une attention particulière est accordée aux arbres jugés « dangereux » aux abords des voies. Néanmoins, malgré des visites régulières pour identifier les arbres à élaguer, un arbre qui ne parait pas « dangereux » peut le devenir en cas d’intempéries (fortes pluies, vent, etc.).

Un partenariat avec l’ONF (Office National des Forêts) permettra aussi le recensement de la végétation pour affiner le plan d’action de maîtrise de la végétation.

La saviez-vous?: vous pouvez nous aider à faire ce recensement, grâce au programme Vigi-express sur le site SNCF ou en composant le  N° vert 0800 848 295 (appel gratuit).

 

Et lorsque qu’un arbre est tombé sur la caténaire ?

Tout d’abord, pour mieux comprendre le fonctionnement de la caténaire, je vous laisse découvrir cette vidéo:

 

Vous l’aurez compris, la caténaire est résistante mais  néanmoins sensible aux intempéries et il arrive qu’elle soit arrachée (ou qu’elle risque de l’être) : conséquence de la chute d’un arbre par exemple.

Lorsque les fils de cuivre du câble se cassent, le courant ne passe plus sur l’ensemble du périmètre concerné par la caténaire endommagée.

Votre train peut alors être immobilisé s’il se trouve dans cette zone. Lorsque c’est possible, pour contourner l’incident, tous les trains du secteur concerné  peuvent emprunter d’autres voies de circulation.

L’intervention pour réparer la caténaire peut prendre un certain temps : d’abord par qu’il faut qu’une ou plusieurs équipes spécialisées se déplacent sur le lieux avec le matériel adéquat. Ces équipes se déplacent par la route. En heure de pointe la circulation dense en Ile de France peut les ralentir. Par ailleurs dans certains cas, le lieu de l’incident n’est pas facilement accessible.

Il faut ensuite appliquer scrupuleusement les mesures de sécurité en raison de la tension élevée qui traverse la caténaire. Une fois réparée la  caténaire est remise en tension mais la circulation va reprendre progressivement car les trains stoppés par l’incident vont repartir au fur et à mesure.

 

J’espère que ce billet vous aura éclairé sur les désagréments engendrés par des branches sur les caténaires et leur conséquence sur le trafic.

N’hésitez pas à me faire part de votre expérience si vous avez vécu un incident de ce type.  En effet même si de nombreuses actions sont engagées pour s’en prémunir et les gérer au mieux et au plus vite « sur le terrain », il est tout aussi important de vous donner des informations (annonces, écrans, via les agents…)  pendant l’incident et  de vous proposer une prise en charge efficace. 

8 commentaires pour “Branches sur la caténaire : pourquoi ralentir le trafic ?”

  1. NadegePasser en mode normal dit :

    Bonsoir laetitia
    Je prends le temps de venir cette journee un peu compliquée pour parler des arbres oui encore ces arbres
    Je sais que l élagage a eu lieu récemment je sais que nombres de cheminots et nous meme voyageurs s nous vous interpellons sur le risque Mais encore une fois (j ai arrête de compté car y en a eu pas mal) la cata est arrivée ce matin nous avons faillit sur le e ce qui a engendré un retard de 15 mn au départ de tournan depuis le Pitu de 8.36 Ét de plus de 35 mn sur le huva hava de 9.23 Ét cet après midi le couperet est tomber ou plutôt le frêne vers 15 h arbre sur les voie trafic interrompu puis bus en place le premier étant à priori arrive à 18.30 à Tournan alors Qu il etait censé être à marles puisque les Train faisait Pe marles en brie et marles pE enfin in y en avais un dans chaque sens ( je sais combien cela demande de temps de réquisitionné des bus
    Mais pourquoi encore avoir attendu !!!
    Les cheminots qui vous remontent ( Pas à vous personnelement☺️) ces informations sont Tout de meme bien plus â meme d alerter il en Vas de notre sécurité à Tous tant physique que matériel
    Ceci engendre des sur coût qui aurait pu t être évité
    Je touche du bois encore une fois l arbre est tombé sans endommagé ni Train ni personne
    Comment pouvons nous contribuez à vous aidez si meme les personnes dont c est leurs métiers ne sont pas écouter
    Mais quant sera t il demain…
    Comment pouvons nous prévenir plutôt que guérir
    Je tiens aussi a souligné que la zone est reccurente toujours ou bien souvent à cet endroit
    Pas besoin d être diplômé d état pour comprendre que cet endroit particulièrement doit être davantage surveille en amont enfin je me trompe peut être quoique
    Merci à vous pour votre réponse ou votre début de réponse

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      @Nadège, j’ai publié aujourd’hui un billet, où j’ai souhaité vous apporter de plus amples explications sur l’incident d’hier et sa gestion mais également quelques éclaircissements sur les interventions pour maîtriser la végétation. J’espère qu’il répondra au mieux à vos questions.

  2. AureliePasser en mode normal dit :

    Bonjour Laetitia,
    Je ne peux faire qu’ appuyer les propos de Nadege.
    1: la cause
    Effectivement un orage qui fait tomber un arbre est peu previsible par la Sncf et cela fait parti des incidents pour lesquels la Sncf n est pas en cause. Cependant usagers et cheminots on constate que cela arrive quazi toujours au meme endroit et qu’ en plus ça a été elagué il y a 15 jrs…
    Est ce qu’ une étude pourra être faite sur la végétation et l état des rails entre Faremoutiers et Guerard? parce qu’ on est tous inquiet sur l automne qui arrive et encore plus sur l hiver.
    C est pas faute de remonter à la Sncf nos inquiétudes.
    2: gestion de l incident.
    Des bus a Marles: ok trouver des bus est toujours aussi compliqué : est ce qu’ il y a quelque chose pour voir a changer la procédure pour trouver une substitution routière?
    Ensuite il pleut tout le monde est dehors à attendre 2h: pourquoi ne pas ouvrir cette gare? Les agents étaient où? il y avait peu d accompagnement des passagers.
    A Tournan annonce sonore pour dire de prendre un bus a Marles et là on s aperçois qu’ il y a des bus pour Coulommiers de Tournan ?
    Quid de l information a transmettre aux passagers: encore une fois c est votrz procédure de communication qui n est pas bonne a tel point que vos agents ont des infos contradictoires?
    Je sais qu il est difficile de gérer les incidents surtout en période de pointe mais tout de même est ce qu’ apres chaque incident important il est fait un feedback chez vous de comment cela s est passé pour savoir où cela a capoté et comment vous améliorer?
    Parce que les principaux problèmes tel que manque de com d d’accompagnement et délai de substitution routière n évoluent pas.

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @Aurélie,

      J’ai publié un billet aujourd’hui où vous trouverez peut-être des éléments de réponse au point 1 de votre commentaire.
      Concernant le point 2; la gestion de l’incident, j’aurai besoin de quelques précisions:) à quelle heure avez-vous souhaité prendre un bus à Marles en Brie?
      L’incident est survenu à 15h00, le responsable du secteur s’est donc rendu en 1er sur le lieu de l’incident à Guérard-La-Celle-sur-Morin puis il est ensuite allé (vers 16h30) ouvrir la Gare de Marles en Brie qui n’est normalement pas ouverte l’après-midi. La gare est restée ouverte au moins jusqu’à 20h30. Cependant le hall étant petit, il n’était malheureusement pas possible d’y accueillir tous les voyageurs.
      A 17h30, une équipe mobile est venue pour renseigner et orienter les voyageurs. Cette équipe devait d’ailleurs être renforcée par une équipe de Suge mais ils ont finalement été obligés d’aller à Guérard où l’équipe en charge d’effectuer les réparations sur la caténaire a été prise à partie par des usagers…

      Si j’ai bien compris, vous avez eu des difficultés à repérer l’arrêt des bus de substitution, pouvez-vous me le confirmer? Le cas échéant, nous devrons envisager une signalétique plus visible.
      Concernant les bus, comme expliqué dans le billet de ce jour, nous avons eu beaucoup de difficultés pour en obtenir. Cinq bus étaient en rotation entre Marles en brie et Coulommiers ce qui ne suffisait pas à absorber le flux important de voyageurs en particulier en heure de pointe. Difficile aussi dans ces conditions de garantir à une fréquence régulière, car elles dépendent des conditions de circulation.
      Vous aviez effectivement la possibilité d’effectuer le trajet entre Tournan et Coulommiers avec des compagnies de bus régulières. Ces itinéraires « alternatifs », peuvent effectivement vous être proposés par les agents en gare. Des « marques-pages » avec ces itinéraires « alternatifs » sont d’ailleurs à votre disposition en gare. Vous pouvez également les trouver sur l’application SNCF ou le site Transilien.com. Toutes les informations sur les itinéraires « bis » sont dans ce billet

      Je vous confirme que j’ai remonté les témoignages laissé en commentaire sur le blog. En effet ils nous sont particulièrement utiles pour les points qui sont réalisés après chaque incident car il permettent de cibler nos actions d’amélioration.

  3. Bonjour ,

    Je trouve scandaleux de nous avoir laissé tomber à Marles en Brie hier !! je peux comprendre les aléas du temps mais à la gare de L’est pourquoi ne pas nous avoir dit de prendre le RER A puis le BuS 17 DIRECT pour coulommiers au lieu de mentir en disant que des BUS nous attendais !!! mensonge au lieux de cela plus d’une centaine de personnes échoués dans cette gare avec un temps horrible des employés de la gare perdu et ne sachant trop quoi faire !! oui je suis d’accord il y avait des BUS mais pas ceux pour Coulommiers ! arrivé 20h30 une âme charitable m’a ramené à Coulommiers en précisant que mon calvaire a commencé à 18:30 le pire je pense c’était le temps et pas beaucoup d’abris ou se réfugier !!!!!
    Comme toujours la SNCF sont de très mauvais gestionnaire tant en finance qu’en communication ….
    Merci encore de mentir aux clients , incapable de demander aux compagnies de BUS de venir récupérer les centaines de personnes sous les eaux. !

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @coulommiers2017,
      Je comprends sincèrement votre mécontentement suite aux incidents d’hier et effectivement la météo exécrable n’a rien rien arrangé à la situation…
      Si j’ai bien compris vous avez attendu un bus de 18h30 à 20h30 à Marles en Brie avant qu’une personne, vous propose de vous emmener à Coulommiers?
      Nous avons eu effectivement beaucoup de difficultés à obtenir des bus. Comme je l’explique dans ce billet. Seulement cinq bus étaient en rotation entre Marles en Brie et Coulommiers ce qui ne suffisait pas à absorber le flux important de voyageurs en particulier en heure de pointe. Difficile aussi dans ces conditions de garantir une fréquence régulière, car elles dépendent des conditions de circulation.
      Vous aviez effectivement la possibilité d’effectuer le trajet entre Gare de l’Est et Coulommiers avec le RER A jusqu’à Marne La Vallée et le bus 17. Ces itinéraires « alternatifs », auraient pu effectivement vous être proposés par les agents en gare. Des « marques-pages » avec ces itinéraires « alternatifs » sont d’ailleurs à votre disposition en gare.
      Vous pouvez également les trouver sur l’application SNCF ou le site Transilien.com. Toutes les informations sur les itinéraires « bis » sont dans ce billet.
      Comment avez-vous eu finalement cette information sur cet itinéraire alternatif (RER A + bus 17) ?

  4. Bonjour ,

    En effet , un de vos collègues à la gare de Marles en Brie m’a indiqué avoir demandé à ses collègues de Paris de proposer l’itinéraire RER A mais je site :  » nos collègues à la gare de l’est n’ont pas fais le nécessaire !  » Cet Itinéraire est un petit peu plus long mais aux heures de pointes il y a un BUS 17 toute les 10 minutes ou 30 minutes en temps normal …. j’appel cet itinéraire le plan B si la ligne P venait à déconner et/ou si je vois que je risque de rater mon train MAIS sur ce coup nous nous sommes fais avoir par la SNCF en nous jetant sur Marles en Brie pour ce retrouver coincer sous des trombes d’eau et des enfants en bas ages sous la pluie le vent et le froid c’est scandaleux …….Honnêtement à titre personnel j’ai souffert ce jour là et j’ai maudit la SNCF pour cette incompétence

    • LaetitiaPasser au statut dit :

      Bonjour @coulommiers2017, merci pour votre témoignage que j’ai remonté afin qu’une sensibilisation soit menée auprès des agents en gare pour qu’ils pensent à proposer des itinéraires alternatifs.

Laisser un commentaire