MaligneP.transilien.com est un blog de SNCF
Contribuer

La F.A.Q. de la grève nationale

2
Publié le 16/04/2018

De nombreuses questions relatives à la grève nationale sont posées : ce billet regroupe toutes les réponses aux questions les plus courantes.

Que ce soit sur Twitter ou sur ce blog, vous me posez de nombreuses questions concernant la grève nationale actuelle. Je vous propose donc une FAQ qui rassemble toutes les réponses à vos interrogations.

Ce billet est susceptible d’évoluer au gré des nouvelles questions/informations.

 

Le service minimum en résumé

Adoptée le 21 août 2007, la loi sur « le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs » vise à garantir la mise en œuvre d’un service minimum en cas de grève ou de perturbation prévisible.

Concrètement, la loi prévoit deux mesures spécifiques :

  • L’obligation pour les agents de déclarer leur intention de faire grève 48 heures à l’avance (ce sont les déclarations individuelles d’intention, DII) ;
  • La possibilité d’organiser, à l’initiative de l’employeur ou d’une organisation syndicale, un vote indicatif à bulletin secret sur sa poursuite.

Elle demande que l’entreprise établisse un « plan de transport adapté » 24 heures en amont du début de la grève et en informe les voyageurs. Ce Plan de transport est donc établi au regard des ressources dont dispose le transporteur, selon le nombre de DII déposées 48 heures en amont.

Dans les faits, le « service minimum » tel que défini par la loi ne garantit pas une obligation de transport et n’interdit pas au personnel de se déclarer gréviste. Si l’appel à cesser le travail est très suivi, rien ne peut garantir une circulation des trains (la réquisition de personnel n’étant pas prévue dans la loi de 2007). L’obligation tient donc à faire le service de transport annoncé la veille.

Voici une vidéo qui vous explique cette obligation :

(NB : Sur le réseau Île-de-France, vos horaires sont disponibles sur le site transilien.com)

En résumé, il n’y a pas d’obligation de faire rouler les trains mais bien de vous informer.

 

Les informations relatives au plan de transport adapté

Dans le cas d’un mouvement reconductible, les informations sur les trains qui circulent sont données 24h avant le 1er jour. Les jours suivants, c’est au plus tard la veille à 17h. Nous mettons, ligne par ligne, les plans de transports à jour sur nos blogs dès réception de ceux-ci. Donc parfois c’est à 12h, d’autres à 14h, et au plus tard à 17h.

Pourquoi cela met du temps ? Parce qu’il faut avoir le temps de prendre en compte les personnels disponibles et de les réaffecter, puis de bâtir le plan de transport adapté :

Pour rappel, les informations sont disponibles :

Pour en savoir plus sur les outils d’information à votre disposition pendant la grève, je vous invite à consulter ce billet.

 

Le calendrier des grèves : 2 jours / 3 jours

La grève s’entend sur une période complète allant du 03/04 au 28/06, alternant 2 jours non travaillés et 3 jours travaillés. Le calendrier est disponible un peu partout sur Internet.

Après les 2 jours non travaillés par les personnels qui se sont déclarés grévistes, le trafic reprend progressivement avec l’objectif d’un retour proche de la normale sous 24 heures.

Pourquoi cela ?

Le lendemain, nous devons gérer les suites immédiates de ces 2 jours :

  • les préavis finissent à 8h le matin donc si un poste (conduite, circulation…) n’est pas tenu, cela complique la reprise.
  • les rames ne sont pas positionnées au bon endroit et donc la reprise est compliquée le matin suivant, comme expliqué dans cette vidéo :

Pourquoi des adaptations en dehors des 2 jours de grève ?

Nous devons réaliser un certain nombre d’opérations de maintenance pour que nos matériels circulent en sécurité, et pour conserver la capacité de notre parc matériel sur le long terme.

  • La grève a un effet immédiat sur la circulation des trains, du fait de l’absence de certains personnels mais elle a également un effet à moyen terme, lié à la maintenance des trains.
  • Chaque jour 10% du parc des trains et RER passent dans les ateliers pour des contrôles de routine ou des réparations. Après deux jours de grève, c’est 1/5ème du parc qui n’est pas passé par un Technicentre pour être révisé. Nous devons donc impérativement effectuer ces opérations de maintenance, pour garantir la sécurité des voyageurs. En outre, nous devons le faire après les deux jours de grève, faute de quoi nous diminuerions mécaniquement la capacité de circulation du parc en très peu de temps.
  • Les rames qui circulent pendant les 2 jours de grèves sont mises à rude épreuve, en particulier au niveau des portes qui sont plus souvent retenues qu’en temps normal.
  • A cela s’ajoutent les vérifications à réaliser sur des trains qui n’ont pas circulé pendant au moins 24 heures. Ces procédures sont obligatoires avant leur remise en service.
  • Après les jours de grève, nous disposons donc d’un parc inférieur à la normale. Ce qui nous conduit à adapter notre offre de service.

 

Les travaux pendant la grève

Comme vous le savez, les travaux sur le réseau d’Île-de-France sont indispensables. Leur programmation est faite 2 ans à l’avance, notamment pour planifier la circulation des trains de voyageurs et de marchandises pendant que nous intervenons sur les rails, pour passer les appels d’offre auprès de certains fournisseurs. Nous avons analysé chaque chantier programmé sur la période de la grève, et avons choisi de maintenir tous ceux dont les impacts étaient compatibles avec le niveau d’offre de transport, en ciblant les circulations de soirée, week-end et jours fériés. Les annuler reviendrait à les reporter à une échéance trop lointaine.

Comme pour l’ensemble des travaux, l’information est à votre disposition dans nos médias et auprès de nos agents. Des bus de substitution sont mis en place, et lorsque cela est possible les lignes régulières (bus, tram, métro) sont renforcées.

 

Le dédommagement

Vous nous interrogez sur la possibilité d’un dédommagement. Pour information, si la loi n’impose pas de faire circuler des trains, elle précise que le service garanti doit être défini par les autorités organisatrices de transport en fonction des spécificités locales.

Avec Île-de-France Mobilités, il est prévu que le service minimum doive garantir la circulation de 33% des trains sur le réseau. Lorsque le plan de transport ne le permet pas, car les grévistes sont très nombreux, SNCF Transilien dédommage les clients des lignes concernées.

À la fin de la grève nationale, les modalités de remboursement seront communiquées. Donc, à l’instar de l’été 2016, un billet dédié sera ouvert sur les blogs des lignes concernées.

à lire aussi

Grève nationale : toutes les informations sur vos circulations

Mouvement social, Grève : comment avoir les bonnes informations sur la circulation de vos trains ?

2 commentaires pour “La F.A.Q. de la grève nationale”

  1. MiNaPasser au statut dit :

    Bonjour,
    Je comprends le mouvement de grève, je veux bien m’adapter, mais… Nous sommes le 19 avril. 19 jours que le train de 19h46 est supprimé à Paris Est en direction de Provins. 19 jours qu’il faut passer par Melun pour rentrer le soir, batailler pour récupérer les enfants, préparer le repas du soir, etc… Pourquoi sacrifier toujours les mêmes usagers ?

    • AlexisPasser en mode normal dit :

      Les plans de transport sont déjà préparés longtemps à l’avance. Il ne peut donc pas y avoir d’adaptation. Suivant le nombre de grévistes un plan de transport plus ou moins contraignant est choisis plutôt qu’un autre.

Laisser un commentaire